AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Mar 7 Juin - 22:19

Je pense que pour Taboulez ,Kfigaro et moi-même,le cinéma n'y est pas étranger; Dans mon cas,il y est même pour beaucoup. La première oeuvre contemporaine que j'ai eu l'occasion d'entendre est Sestetto d'Ennio Morricone,et aussi la première que j'ai aimée. C'est d'ailleurs avec ce compositeur que j'ai écouté pour la première fois de la musique purement sérielle sans savoir que c'en était,l'ai donc découverte sans idée préconçue,sans réticence,d'une oreille finalement très "naïve" qui découvrait un "langage" inédit...et bizarrement,je n'ai pas été rebuté ni offusqué,peux même dire que j'ai presqu'aimé. Je dis "presque" car ce sont néanmoins les pièces les moins sérielles que j'ai le plus appréciées,dont Sestetto.

Ayant pris conscience de ma passion pour la musique sur le tard,bien que j'en écoutais depuis très jeune,essentiellement des mélodies de cinéma,des chansons d'Edit Piaf et d'autres plus à la mode, et ayant découvert la musique de Danton très tôt dans ce retard,si j'ose dire,l'impact qu'elle eut sur moi a certainement joué un rôle lorsque je décidai progressivement de m'intéresser à la musique contemporaine,celle qui correspond surtout à la seconde moitié du XXème siècle. N'étant pas de la génération de Taboulez,mon époque ne fut pas du tout celle de l'ordinateur et d'internet. J'ai décidé d'acheter un CD de chacun des compositeurs les plus médiatisés,les plus cités par la presse spécialisée...Xenakis,Boulez,Nono, Berio,Scelsi, Petrassi,Stockhausen, Maderna,Ligeti,Malec,Dallapiccola,Pierre Henry,Donatoni,Reverdy,Barraqué,Clementi,Bussotti,Guarnieri,Arrigo,Ohana, Jean-Louis Petit,Ton That-tiet,Dutilleux...

Ceux qui me furent profondément pénibles ou ennuyeux furent Xenakis,Stockhausen,Nono,Scelsi,Henry,Malec,Reverdy.

Ceux qui me plurent aussitôt : Petrassi,Dallapiccola,Donatoni,Clementi,Berio (Choros),Bussotti,Adriano Guarnieri,Girolamo Arrigo,Maderna,Boulez (la Sonatine pour flûte et piano),Jean Barraqué,J. L. Petit,That-tiet,Ligeti (Le Requiem),Dutilleux (les Métaboles) et Ohana. Ces compositeurs auxquels peut se rajouter Morricone,et italiens dans leur majorité,ont continué d'amorcer mon goût pour la musique contemporaine même chez la plus avant-gardiste. Pourtant,six autres compositeurs allèrent être déterminants dans mes choix musicaux, Ils sont devenus au fil de temps mes idoles dans ce domaine; Toru Takemitsu,tout d'abord,puis Alfred Schnittke que j'ai découvert par son premier concerto grosso, compositeur qui me fascine au plus au point,de même que Edison Denisov Dont le Requiem et la Sinfonie constituent selon moi le meilleur de la musique de cette seconde moitié du XXème siècle,Per Norgard,le génial Danois, Mauricio Kagel,un latino-américain un brin germanique,le maître du théâtre musical,et Hans Werner Henze,des créateurs desquels j'ai voulu découvrir un maximum d'oeuvres! Je les aime d'ailleurs presque toutes! Very Happy

De l'autre côté de l'Atlantique,j'apprécie surtout Claude Vivier (Montréal),Corigliano (mon compositeur américain de chevet).

Voilà le bordel qu'a fichu le Sestetto de Morricone dans ma vie! Rolling Eyes Pour peu,je lui réclâmerais bien des dommages et intérêts!


Dernière édition par SUN'JA le Jeu 16 Juin - 8:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Mar 14 Juin - 0:04

En fait pour moi c'est un peu trouble. J'ai commencé à découvrir vraiment le monde de la musique classique au moment même où je m'intéressais de plus en plus à la musique de film à tendance moderne et contemporaine. En gros durant cette période (une des plus fameuses dans mon parcours de mélomane, rien que d'y penser j'en ai la nostalgie Very Happy Very Happy ... il m'arrivait de passer 10 heures par jour à écouter de la musique ! Et quasiment que des chefs d'oeuvre ! Je peux dire merci aux grandes médiathèques d'ailleurs, et à Internet aussi, d'avoir facilité l'accès à tant de patrimoine... pour le lycéen sans trop de moyens que j'étais à ce moment là, c'était une sacrée aubaine !) je découvrais Debussy, Scriabin, Ravel, Rimsky Korsakov, Bartok, Richard Strauss, Stravinsky, Tchaikovsky, Holst, Vaughan Williams, Szymanowski, Prokofiev, De Falla, Britten, Koechlin, Caplet, Dvorak, Gershwin etc, parallèlement à mes premiers émois pour Alien, Close Encounters of the Third Kind (immense claque que la découverte de cette partition !), Peur sur la Ville, Altered States, Danton, Planet of the Apes, Die Falschung et plein d'autres encore. *

Du coup, alors que ma porte d'entrée dans le classique, via la fin du XIXème siècle et le début du XXème (le fait du hasard plus qu'une volonté propre), m'amena à comprendre ce qu'il y avait de Debussy, de Bartok ou de Ravel chez Williams, Goldsmith ou autres compositeurs de cinéma,.. au même moment ces compositeurs de cinéma justement, m'initiaient, plus avant, aux expériences atonales, spectrales ou modales en tous genres ainsi qu'aux univers musicaux mystiques qui en résultent Very Happy .
D'ailleurs c'est également à ce moment là que je faisais la découverte (pour le moins marquante !) de l'oeuvre de Sarde, et nul doute que d'avoir assimilé Debussy, Stravinsky, Ravel, Koechlin et compagnie très peu de temps avant (voir quasi en même temps) m'a permis de rapidement discerner la maestria harmonique notamment, que l'on retrouve à travers le corpus du monsieur, que je me faisais une joie de dévorer avec boulimie Very Happy . Évidemment, comme en plus j'étais en plein dans ma période musique de film atonale je ne manquais pas de me passionner pour des partitions telles que Le Locataire, Les Seins de Glace etc,...

Du coup peu de temps après, quand je me suis attelé à avancer dans le temps pour enfin découvrir Boulez, Penderecki, Messiaen, Xenakis, Lutoslawski, Webern, Scelsi, Schoenberg, Stockhausen & co, ça c'est fait naturellement et sans le moindre accroc, bien au contraire, la plupart de ces oeuvres, les plus fameuses en tout cas, m'ont immédiatement fasciné Very Happy .
Ça n'a été au final que la continuité logique de ce que les musiques de cinéma expérimentales avaient largement balisé dans mon initiation à ce genre de compositions.



* C'est marrant, mais c'est également à ce moment là que je suis tombé la tête la première dans la musique de l'âge d'or du cinéma, avec les partitions fantastiques de Franz Waxman notamment, et je dois dire que d'y avoir trouvé des oeuvres aussi luxuriantes, sur le plan de l'orchestration, que les meilleurs opus Straussien m'a fait l'effet d'une véritable bombe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Mar 14 Juin - 17:05


Très beau témoignage et finalement un parcours qui me parait plus logique dans la progression que le mien. Tu confirmes mon idée que le cinéma,indirectement,a plus ou moins été pour sans doute une minorité de Béophiles,une passerelle vers le contemporain.,sans doute les plus curieux et aventuriers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Jeu 16 Juin - 8:35

En essayant de mettre mes goûts personnels de côté afin de tenter de comprendre pourquoi beaucoup de mélomanes...je ne parle même pas du grand public... sont si réfractaires à la musique "savante" de leur temps,je me pose cette question:

Est-ce que le Contemporain n'a pas au fond commis le pêché d'être trop élitiste? Taboulez et moi faisons,il me semble,partie d'une toute petite minorité,non? Encore aujourd'hui,lorsque je témoigne de mon goût pour la musique contemporaine,celle surtout de l'après-Bartok et Stravinsky,on me prend au pire pour un snob pédant,au mieux pour un excentrique ou un extra-terrestre.... Shocked Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Jeu 16 Juin - 20:21

SUN'JA a écrit:
Est-ce que le Contemporain n'a pas au fond commis le pêché d'être trop élitiste?
Mais si la musique contemporaine n'avait pas pris ce parti justement de complexifier la composition toujours davantage (parfois à l'extrême), jamais elle n'aurait pu faire naître ces univers complètement dingues et improbables. Dans l'intention, peut-être certains compositeurs ont cherché à complexifier pour complexifier (une intention élitiste), mais dans les faits et les résultats tout ça débouche souvent sur des mondes sonores et musicaux qui seraient restés inédits sans ça... Du coup si l'intention peut dans certains cas paraître gratuite (donc élitiste), le résultat lui n'a rien de gratuit, puisqu'il a ouvert à des mondes assez incroyables qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. À partir du moment ou une chose est faite avec soin, professionnalisme et une certaine jugeote sur ce qui concerne les notions de bon et mauvais gout, j'estime que c'est utile que d'en concrétiser la réalisation Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Jeu 16 Juin - 21:55

Des univers complètement dingues et improbables qui restent quand même imbitables pour la plupart des gens même chez les plus mélomanes et instruits d'entre eux....Tu ne te sens jamais seul en défendant Xenakis ou Barraqué? Moi si! C'est une musique qui ne touche pas grand monde. Ca ne m'empêche pas de dormir la nuit mais parfois j'ai l'impression de voguer à contre-courant ou de charger des moulins à vent! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Lun 20 Juin - 22:40

Mais c'est la musique savante, au sens très large, qui dans son ensemble (pas seulement le contemporain) ne concerne pas ou plus grand monde de toutes façons, donc bon faut pas se faire trop d'illusions: pour parler musique de façon un minimum approfondie il faut pouvoir se retrouver dans des lieux ou des espaces de discussion privilégiés.
Après, qu'au sein de la chapelle déjà très ostracisée de la musique savante, on trouve une micro chapelle encore plus ostracisée avec la musique contemporaine, j'ai envie de dire que c'en est presque un point de détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?   Aujourd'hui à 12:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Par quel moyen la musique contemporaine nous est-elle devenue accessible?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par quel moyen vous informez-vous?
» SOS recherche sons ou musique contemporaine
» ( Sondage)Quel moyen de transport utilisez-vous?
» Quel es votre musique préféré du film?
» quel format de musique pour htc touch diamond orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum non officiel de la collection “Écoutez le Cinéma” :: Forum en français :: Général-
Sauter vers: