AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Philippe Sarde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 12 Nov - 15:49

Il y a un site finalement qui indique le tracklist ou ce qui semble l'être:
Citation :
1 Air De Chabannes
2 Après la Bataille (Ouverture)
3 Sous le Charme De Guise
4 La Chevauchée De Montpensier
5 Chabannes rejoint la Guerre
6 Il Ressemblait à Henri De Guise
7 Confession De Chabannes
8 Bataille
9 Contre l'Arbre/La Leçon
10 Réception chez les Montpensier (Suite de Danses)
11 Tragique Méprise
12 Préparatifs du Massacre
13 Mort De Chabannes
14 Une Âme aussi Fière que la Vôtre
15 Marie se retire de l'Amour


D'après ce que j'ai pu comprendre des divers extraits passés en radio, apparemment je ne suis pas très charmé par "L'Air De Chabannes" (si je ne me trompe pas de piste néanmoins: je crois que c'est également celui qu'on entend dans la bande annonce du film ou bien encore ici), alors pour ceux qui ont déjà fait l'acquisition du CD, j'aimerais savoir quels autres morceaux sont dans le même genre que celui-là ? Y en a-t-il beaucoup ou sont-ils relativement rares ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odelay



Messages : 224
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 12 Nov - 22:34

Bon, je confirme ce que j'ai dit, le morceau "Sous le charme de Guise" a de très grosses ressemblances avec le thème principal de CYRANO. Je serais curieux d'avoir votre avis.

http://www.youtube.com/watch?v=OVT06uzofYA


Sinon quand tu veux dire s'il y a bcp de morceaux de ce type c'est au niveau ryhtmique ou c'est pour le même style de thème? Car "la bataille" est encore plus en percussions, mais sans mélodie bien définie par contre "après la bataille" est aussi très en percussion après un début plus religuex et calme. Les deux grands titres de cette partition sont le tout dernier, "Marie se retire de l'amour" et surtout "la chevauchée de Montpensier" qui ont une douceur rythmique ennivrante (Percus lancinantes mais fortes pour le premier, et basse calme qui introduit ensuite une rythmique qui emporte sans brusquer mais fermement l'auditeur).
En tout cas je pense que cette musique est vraiment un incontournable de Sarde. Il se fait de plus en plus rare donc quand il est là avec une telle partition, il ne faut surtout pas l'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Lun 15 Nov - 19:02

Il semble que les gens comme moi qui demeurent encore un peu dans le flou seront bientôt fixés puisque l'album arrive sur musicme le 22 novembre: http://www.musicme.com/Philippe-Sarde/albums/La-Princesse-De-Montpensier-(Bof)-0602527547886.html Smile


EDIT: sur amazon on peut désormais écouter des extraits de chaque piste (ici: http://www.amazon.fr/Princesse-Montpensier-Bof-Philippe-Sarde/dp/B0045KAYHA ), et je comprends mieux maintenant quand Sarde sur France Inter révélait dernièrement que sur cette partition il avait essayé d'additionner un peu de tout... Ça a l'air vraiment très hétéroclite, avec des morceaux où l'on retrouve le Sarde dont on a l'habitude, d'autres pistes où l'on trouve de la dissonance, ou alors des élans romantico-impressionnistes séduisants, du baroque, ou bien encore une sorte d'esthétique ethno-troubadour (sans doute le versant un peu easy listening qui me séduira le moins)...

Les quelques secondes de l'extrait concernant "La Bataille" sonneraient presque japonais dans l'esprit (percussion+dissonance+pizzicati). Il a l'air très intéressant ce morceau (en tous cas d'après les secondes en questions) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dadid



Messages : 52
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Sam 20 Nov - 11:54

En effet, les extraits sont très tentants, d'autant que j'aime beaucoup l'optique "musique ancienne" de certains extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Sam 20 Nov - 19:39

odelay a écrit:
Bon, je confirme ce que j'ai dit, le morceau "Sous le charme de Guise" a de très grosses ressemblances avec le thème principal de CYRANO. Je serais curieux d'avoir votre avis.
Et bien finalement j'ai pu comparer tout ça par moi même, et ça paraît bien être une ressemblance fortuite, comme je le suggérais en page précédente... Dans le morceau "Sous le Charme de Guise", il ne s'agit simplement que du thème associé à la princesse, mais joué avec des tempi différents et beaucoup plus lents ce qui par moment peut avoir pour effet d'évoquer une vague ressemblance avec le thème de Cyrano... Mais j'avoue que si tu ne l'avais pas notifié auparavant j'aurais même pas tilté tant ça reste diffu.

Sinon pour ce qui concerne mon avis sur la partition je l'ai déjà posté sur Underscores mais je le remets ici
Citation :
On peut écouter l'album intégral sur Deezer depuis peu, pour se faire une idée .

Bon sinon, je sais que Martial et Odelay notamment ne partagent pas cet avis, mais pour ma part je suis pas franchement emballé, c'est même plutôt le contraire.
Globalement j'ai parfois eu l'impression d'écouter une sorte d'amalgame entre du Coulais et l'aspect ethno-celtico-worldmusic de Horner (on est d'ailleurs pas si loin parfois du Juge Fayard qui anticipait déjà avec 15 ans d'avance le Braveheart de Horner)...

À mon avis la responsabilité de cet échec (un échec à mes yeux en tout cas) relève au moins autant de Tavernier que de Sarde lui-même. À la base il y a déjà le désir d'épure de Tavernier (aboutissant à réduire la formation vers l'austérité: pas de violons, ni même de larges sections de bois qui auraient pourtant permis d'insuffler tellement plus de chatoyance et de couleur !), ce qui restreint de facto la marge de manoeuvre de l'ami Philippe... mais le problème c'est que Sarde lui-même commet plusieurs maladresses esthétiques, comme ces incessants ostinatos qui, confiés à un pupitre de corde aussi terne (en raison de la formation austère donc), ont pour résultat de sonner un peu cheap façon Bruno Coulais ou Jeremy Soule... alors quand en plus on y ajoute un nappage d'esthétique ethno-troubadour, et de pulsation parfois presque pop, ça finit par ressembler à ces musiques de film à la mode ces derniers temps, avec tous les travers que ça implique Neutral ...


Heureusement quelques beaux moments viennent sauver l'honneur comme:
- les toutes dernières mesures d' "Après la Bataille" pour le côté quasi-stravinskien
- toutes les variations du thème de la princesse ("Sous le Charme de Guise", la première partie de "Il ressemblait à Henri de Guise", "Contre l'Arbre/La Leçon") où l'on retrouve l'écriture Sardienne, un peu de son raffinement et de ce son à la rondeur langoureuse, coutumière du compositeur.
- "Bataille", le morceau surprenant de la partition (ses percussions, son aspect chaotique et puis ce cuivre décalé, qui peut même rappeler à l'occasion le fameux cor de chasse du Crabe Tambour)

Voilà.

Décidément si même les grands compositeurs se mettent à tomber dans les pièges esthétiques de la musique de film actuelle Neutral Neutral Neutral ...
Heureusement que j'avais eu l'occasion d'écouter pas mal d'extraits depuis ces dernières semaines, du coup je savais un peu à quoi m'attendre concernant ce Montpensier, parce que si j'avais découvert ça d'un coup, je crois que j'aurais été assez refroidi (alors que sur un film de ce genre, si Tavernier n'avait pas bridé son compositeur, on aurait sans doute pu avoir droit à une partition romanesque splendide dans l'héritage de L'Ours par exemple !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zygomar



Messages : 151
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Lun 22 Nov - 12:29

Les défauts que tu relèves au sujet de cette partition sont, pour moi, des qualités ! Cependant j'apprécie ton point de vue éclairé et toujours pertinent... Mais un mauvais Sarde (pour toi ) reste quand même au dessus de tout ce qui se fait aujourd'hui, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Mer 24 Nov - 4:03

Ha mais je n'ai pas non plus dressé un tableau complètement noir Wink ... J'ai tout de même relevé certains aspects qui m'ont positivement interpellé... Je les ai d'ailleurs détaillés dans mon dernier message.

Je serais curieux maintenant, de savoir ce que kfigaro en a pensé, de cette partition ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Mer 24 Nov - 21:24

Je n'ai pas encore eu l'opportunité de l'écouter... j'ai hélas peu de temps à moi en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Jeu 25 Nov - 16:17

Voici le témoignage d'un ami:

La rencontre Tavernier/sarde était passionnante (...) l'un des aspects que j'ai le mieux réalisés en écoutant les deux compères est à quel point Sarde écrit -- pas seulement en fonction des images qui lui sont proposées -- mais beaucoup aussi en fonction de la personnalité et des goûts du réalisateur. Ainsi,ses musiques pour Tavernier ont un style spécifique (souvent très rythmique,heurté,tenant compte du goût de celui-ci pour le jazz) qui est différent de ce qu'il a écrit pour Sautet,Ferreri,Granier-Deferre,etc... Dit comme ça,ça va peut-être te paraître l'évidence-même mais ça part du principe (qu'il n'est pas par définition toujours possible de mettre en pratique) selon lequel le réalisateur et le musicien se connaissent bien,se côtoient,etc...Il en résulte des partitions véritablement personnalisées. Pour ce qui est de ta question (la mienne - que penses-tu du parti-pris souhaité par Tavernier?) sur LA PRINCESSE DE MONTPENSIER,j'ai certes vu le film et acheté la B.O.,mais après avoir écouté les propos tenus hier soir,il m'est apparu encore plus flagrant que j'écoute la musique juste pour le plaisir et ne cherche pas à la décortiquer,à l'analyser comme eux le font au moment de la concevoir ou lors de rencontres ou autres colloques. Donc je serai bien incapable de donner un avis éclairé et très détaillé. Ce que j'ai remarqué à l'écoute du disque,outre l'intensité des musiques utilisées sur les scènes de guerre,c'est la subtilité très sardienne du thème d'amour (par exemple,l'exposition toute en finesse et retenue de la plage 3,un petit bijou à propos duquel j'ai dit au compositeur,hier soir; <<c'est du "pur Sarde" >> ce qu'il n'a pas contesté). En fait,Sarde est un musicien qui n'aime pas être prisonnier d'un carcan,comme par exemple pour ce film, la musique du XVIème Siècle (qu'il trouve d'ailleurs ennuyeuse dans l'absolu) et si tu écoutes attentivement sa partition,tu t'apercevras qu'il s'écarte assez souvent de la musique d'époque pour écrire des passages plus contemporains et dissonants,voire injecter des harmonies jazz en guise d'allusion à de précédentes B.O. (à deux reprises dans LA PRINCESSE...,d'après lui,le tout en hommage à Archie Shepp). Il aime ainsi "tordre le cou" à l'approche qui ne reposerait que sur le pastiche scolaire d'une période donnée, approche dont il dit qu'elle a cours dans les films hollywoodiens. Dans un même morceau tu peux ainsi passer d'un contexte réaliste avec instruments d'époque comme la viole de gambe ou le cornet à bouquins à une écriture complètement anachronique mais qui fonctionne à l'image car Sarde ne fait évidemment pas n'importe quoi.Il estime même faire de la musique "intelligente" avec des réalisateurs comme Tavernier et déplore que cette possibilité se rarifie au cinéma. Malheureusement,ils n'ont pas expliqué pour quelles raisons la partition ne fait pas appel aux violons ni aux bois. En tout cas,je n'ai pas souvenir de ce point. A un moment donné, Sarde a néanmoins expliqué qu'il avait traité les cuivres,les trombones en particulier,comme des voix,afin de donner une connotation religieuse à une scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Jeu 25 Nov - 18:59

Pourquoi ne pas l'inviter cet ami, à venir nous rejoindre sur le forum ? S'il est connaisseur de Sarde sans doute est-il amateur également d'autres pans de la musique de film française Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Jeu 25 Nov - 19:33

Oh oui,il est un grand amateur de B.O. françaises,plus que moi, pouvant aller de JARRE,en passant par DELERUE, -- DE ROUBAIX et COSMA dont
il est un fin connaisseur -- jusqu'à SARDE. Mais il est également très fan de Bruno COULAIS et son compositeur de chevet est Ennio MORRICONE dont il
est encore meilleur connaisseur que moi.(c'est souvent par lui que j'ai les infos) Il aime aussi beaucoup BARRY et MANCINI et le SCHIFRIN des années 60/70. C'est quelqu'un d'ouvert de toute façon,mais,hélas pour nous,il ne participe pas aux conversations forumales. Il l'eut fait dans le passé et s'en est lassé,ne veut pas y revenir. Il est en tout cas largement plus porté sur la B.O. française que je le suis et nos goûts se rejoignent principalement mais pas exclusivement non plus au travers de compositeurs comme MORRICONE, COULAIS et SCHIFRIN et un peu JARRE,beaucoup moins déjà avec la musique contemporaine en général et des compositeurs comme NORGARD,TAKEMITSU,HENZE,SCHNITTKE, KAGEL,CORIGLIANO,THEODORAKIS, BREWAEYS,DENISOV,que moi je vénère.


En ce moment,je me repasse en boucle le super "Main title" de THE MEAN SEASON de LALO SCHIFRIN,l'usage des cordes à la fin et la trompette solo jazzy!. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 26 Nov - 22:16

Bah, dans un premier temps, sans lui demander ouvertement d'intervenir, tu pourrais peut-être lui confier l'adresse du forum, qu'il pourra lire ou parcourir... peut-être dans un second temps ça lui donnera envie de réagir et donc d'intervenir Very Happy .
D'autant que le rythme ici n'est pas frénétique, pas de quoi phagocyter le temps libre des participants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 26 Nov - 22:48


Oui,c'est vrai que le rythme ici n'est pas frénétique,c'est le moins que l'on puisse dire. Very Happy
Il connaît l'adresse de ce forum et je sais qu'il va parfois sur Underscores en invisible mais je
crains que sa décision soit définitive. Je ne saurais même pas le faire changer d'avis car moi-même
je sens que mon entrée dans les forums risque d'être une expérience passagère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 26 Nov - 23:00

SUN'JA a écrit:
Je ne saurais même pas le faire changer d'avis car moi-même
je sens que mon entrée dans les forums risque d'être une expérience passagère.
C'est parce que tu postes trop Very Happy . Moi mon secret pour durer dans les forums, c'est de les consulter et n'y intervenir que sporadiquement. Rien que sur Underscores, en plus de deux ans je n'ai au compteur que 300 messages (en revanche ce sont souvent des longs messages Very Happy ). Ça me permet de ne pas me lasser. C'est pareil sur un autre forum où je suis inscrit depuis 8 ou 9 ans, et si on cumule les messages que j'ai là bas (sur les différentes versions du site qui ont existé) on doit à peine en être à 1500 ou 1400.
Enfin ceci n'est que mon approche personnelle des forums, et n'engage que moi bien sûr Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 26 Nov - 23:16


Je poste pas mal mais le plus souvent ce sont des messages (relativement) courts bien qu'il peut
m'arriver d'être prolixe parfois, que ce soit sur Underscores ou un autre forum que je fréquente presque régulièrement. Sur celui-là,j'effectue surtout des biographies de compositeurs classiques
et contemporains,ce qui demande un peu de temps et d'application. Mais,ce n'est pas une affaire
de lassitude,en ce qui me concerne,j'ai plaisir à évoquer des compositeurs qui écrivent une musique qui me passionne. C'est plus compliqué et personnel. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zygomar



Messages : 151
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Sam 27 Nov - 11:34

Citation :
il est un grand amateur de B.O. françaises,plus que moi, pouvant aller de JARRE,en passant par DELERUE, -- DE ROUBAIX et COSMA dont il est un fin connaisseur -- jusqu'à SARDE. Mais il est également très fan de Bruno COULAIS et son compositeur de chevet est Ennio MORRICONE dont il est encore meilleur connaisseur que moi

Je pense bien connaître cette personne Very Happy C'est aussi parce qu'il n'a pas accès facilement à internet chez lui ou est-ce un choix de ne pas y être scotché quotidiennement ?

Concernant les forums en général, j'aime bien aussi intervenir de temps en temps mais le temps me manque d'y aller plus souvent. Mais cela ne m'empêche pas d'y aller tous les jours et lire les messages postés. Beaucoup de personnes doivent faire ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Sam 27 Nov - 18:59

Zygomar a écrit:
Citation :
il est un grand amateur de B.O. françaises,plus que moi, pouvant aller de JARRE,en passant par DELERUE, -- DE ROUBAIX et COSMA dont il est un fin connaisseur -- jusqu'à SARDE. Mais il est également très fan de Bruno COULAIS et son compositeur de chevet est Ennio MORRICONE dont il est encore meilleur connaisseur que moi

Je pense bien connaître cette personne Very Happy C'est aussi parce qu'il n'a pas accès facilement à internet chez lui ou est-ce un choix de ne pas y être scotché quotidiennement ?

Je crois qu'il ne veux plus trop d'internet chez lui et,effectivement,il estimait,à une époque,y passer trop de temps au point de ne plus en avoir suffisamment pour écouter. Personnellement,je m'impose toujours des délais et lorsque je passe sur les deux/trois forums que je fréquente régulièrement,presque journalièrement,je ne survole que les fils qui m'intéressent et réponds très rapidement si un commentaire m'inspire une
réaction. Si le temps que je passe sur les forums devaient empiéter sur mon temps d'écoute,j'aurais déjà arrêté les frais depuis belle lurette. Dès que
j'ai les idées,j'écris très vite et m'en vais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Mer 8 Déc - 18:37

Hep, je sais pas si vous connaissiez déjà mais moi j'ignorais parfaitement que ça existait: il s'agit d'une interprétation de Tess par le philharmonique de Prague datant de 1998 Wink .

http://www.youtube.com/watch?v=96VbHiBFRNI

Ça tombe bien, moi qui me plaignais encore il n'y a pas longtemps, de la prise de son un peu étouffée de l'enregistrement d'origine... Ce serait vraiment bien un réenregistrement complet de la partition !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zygomar



Messages : 151
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 10 Déc - 15:02

Merci pour le lien. Je ne connaissais pas du tout cette interprétation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Sam 11 Déc - 1:51

Très beau ! en fait j'en avais entendu parlé depuis un moment (sans doute en fouillant sur soundtrackcollector) mais sans jamais avoir réussi à l'entendre, ce qui m'épate le plus c'est qu'ils aient pu trouver la partition papier... je rêverai vraiment d'avoir accès à des trucs pareils pour ma part !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Mar 14 Déc - 23:00

France culture invitait aujourd'hui Sarde et Lerouge pour parler dans un premier temps de l'ami Philippe et dans un second temps de Maurice Jarre (et le fameux coffret 4CD).

Les deux lascars étaient plutôt en forme, avec de nombreuses anecdotes assez hilarantes, notamment la première relatée par Lerouge à propos d'une émission il y a dix ans où se rencontraient Jarre, Sarde, Deray et lui-même. Idem lorsque Sarde évoque son frère Alain, ça ne manque pas de piment Very Happy !

Je vous laisse écouter ça ici: http://www.franceculture.com/emission-le-rendez-vous-emission-du-mardi-14-decembre-avec-philippe-sarde-stephane-le-rouge-et-la-se
(il faut cliquer sur le gros bouton rouge à gauche, là où est notifié juste en dessous "60 minutes")

Entre autres, on a confirmation que Sarde compte bel et bien se consacrer, pour les temps qui viennent, à la musique de concert,... j'espère que ça va vraiment se concrétiser cette histoire Very Happy !
Et on recueille également ses regrets à propos de la musique de cinéma d'aujourd'hui qui globalement ne possède plus "ni mélodies, ni climats"... Les mêmes reproches donc que l'on peut lire quotidiennement sur les forums de béophiles, et que nous sommes nombreux à formuler.
Il est intéressant aussi, de l'entendre évoquer la musique de Maurice Jarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Jeu 16 Déc - 2:45

Merci pour le tuyau, j'écoute ça quand j'ai le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Ven 17 Déc - 21:20

Intéressante interview dans laquelle le maestro nous gratifie tout de même d'un scoop ! je serais curieux de savoir ce qu'il va faire à partir de ce projet d'opéra ! marcherait-il dans les pas d'un Vladimir Cosma ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Sam 18 Déc - 1:38

Et c'est décidément une vraie tournée des radios puisque Sarde était invité aujourd'hui à Radio Classique dans l'émission "Passion Classique" de 18H à 19H30.

Ici: http://www.radioclassique.fr/index.php?id=14&id_emission=231&is_podcast=1
(en revanche il faut s'inscrire pour écouter les podcasts)

J'ai trouvé certains épisodes de cette émission assez émouvants en vérité, et je ne m'attendais pas vraiment à ça. Il faut dire que le principe même y invite puisqu'il est question de passer des morceaux de musique, à la manière de madeleines de Proust, qui vont évoquer à la personnalité reçue des moments clés de son parcours et de sa vie. On a donc eu droit à un air d'opéra interprété par la mère de Sarde, puisqu'elle était cantatrice professionnelle, à des musiques d'Auric, de Ravel etc... et les récits de Sarde à propos des moments que lui consacrait Georges Auric notamment, alors que le jeune Philippe n'était qu'un gamin, ces après midi qu'ils passaient à discuter, c'est assez réjouissant de l'entendre les relater, surtout pour moi qui suis un grand admirateur à la fois d'Auric et de Sarde Very Happy .

Il revient également, une nouvelle fois, à son rapport à la solitude du métier de compositeur. On sait déjà bien (il l'a souvent exprimé) que s'il s'est toujours consacré à la musique de cinéma et qu'il a rechigné à se mettre à la musique de concert, c'est parce qu'au cinéma le compositeur est toujours accompagné du metteur en scène, il n'est donc jamais seul, il a toujours un collègue, un interlocuteur avec qui échanger, recueillir des opinions voir débattre de certaines orientations.

Il évoque justement ce refus de la solitude du compositeur à travers son rapport à l'étape d'orchestration, lorsqu'il dit qu'orchestrer il sait bien entendu le faire lui-même (ce que les constantes d'orchestrations sardiennes, quelque soient les époques de sa carrière, et quelque soient les collaborateurs, ne viendront d'ailleurs pas démentir, notamment pour ce qui concerne son traitement si typique des bois et des cordes), mais que pourtant il ne désire pas le faire seul...
On saisit alors que pour lui c'est un moyen de ne pas accepter la solitude du métier de compositeur, et d'en faire un travail dans lequel il puisse tout de même posséder un interlocuteur, à qui exposer ses idées et recueillir des retours, voir en tirer un plus qu'il ne jettera pas.
D'ailleurs concernant l'orchestration il explique que pour trouver l'inspiration il se rend parfois dans une pièce de son appartement dans laquelle il possède de petites miniatures d'instruments, et ce par dizaines, et qu'en les passant en revue il se fait ainsi une idée des timbres qu'il va pouvoir associer.

Ce retour sur la problématique d'orchestration m'a d'ailleurs rappelé une interview qu'il avait donné dans les années 80 et dont voici un extrait:
Citation :
Question: D'ordinaire vous ne dirigez pas l'orchestre puisque vous déléguez cette tâche à Hubert Rostaing, Carlo Savina ou Peter Knight. Donnez-vous une liberté complète à vos collaborateurs ou supervisez vous ?

Philippe Sarde: Aucune liberté. C'est ma musique qu'ils jouent, personne n'a donc de liberté, ni l'orchestrateur, ni le chef d'orchestre. Ces collaborateurs travaillent sous mes ordres, même si j'essaie d'avoir avec eux des rapports en toute humilité, et de ne surtout pas agir en tyran. Mais ils font ce que je leur dis de faire, ils travaillent pour moi, pas pour leur propre compte. Ils ont à orchestrer ou diriger de la manière que je leur indique. Je ne vais pas travailler durant deux ou trois mois sur une partition pour finalement laisser quelqu'un d'autre changer les choses à sa convenance. Je peux être ouvert à quelques suggestions bien sûr, mais si je n'aime pas la proposition je n'en tiens pas compte, pour la simple et bonne raison que je suis seul à savoir comment doit demeurer la musique dans le film.
Une position d'ailleurs assez proche de celle que John Williams tient à propos de ses propres orchestrateurs (Conrad Pope etc,...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Sam 18 Déc - 14:40

Merci encore beaucoup pour ce post détaillé, j'écoute ça dès que possible, j'en ai profité à l'instant pour sauvegarder l'interview de France Culture dans un fichier MP3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Sarde   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Sarde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Historique des chronos Patek Philippe à QP et revue du chrono QP 5970
» Recherche sur Philippe Daudet
» SOMMAIRE DU GRIMOIRE DE PHILIPPE DE NEUVILLE
» Recueil de Philippe de Neuville
» Lange 1 Timezone VS Patek Philippe WT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum non officiel de la collection “Écoutez le Cinéma” :: Forum en français :: Compositeurs-
Sauter vers: