AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Frustré de culture...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Frustré de culture...   Mar 1 Sep - 23:44

C'est marrant,mais ta réaction me fait penser à la longue analyse de MIKIS THEODORAKIS que j'ai revisionnée,aujourd'hui-même,en DVD,deuxième volet,et qui traite des effets sur l'homme lorsqu'une société se focalise pour sa survie,sur le travail et le profit. Il explique,par un discours très argumenté,comment le manque de temps libre peut conduire l'homme à sa barbarité: Le temps libre c'est la culture,le manque de temps libre,c'est la barbarité de l'individu. Cad,qu'un cadre ,homme d'affaire,employé de bureau,ou ouvrier,sans temps libre et quel que soit son rang social,qu'il roule en BMW ou qu'il ait un jet privé,il est barbare. Il est barbare psychiquement et émotionnellement. Il n'est même plus libre de sa liberté de penser sans qu'il en ait même conscience. Dans nos sociétés européennes et américaines,nous entretenons...le pouvoir entretient...toujours selon ses propos...un squelette de démocratie....

Maintenant,une société qui contraint de plus en plus de gens à faire des heures supplémentaires
ou à cumuler plusieurs boulots pour s'en sortir financièrement,se trouvent inéluctablement privés
de temps libres. Ils vont donc lentement mais sûrement vers leur barbarité.
Et voilà comment on se retrouve hors sujet! Embarassed Pardon Miklos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 1:33

Le terme de barbarie (ou "barbarité") est peut être un peu fort mais tu as globalement raison ! Bourdieu a beaucoup développé cette idée dans son livre sur le décalage entre les intellectuels (ceux qui ont le temps de penser) et les hommes "ordinaires" (ceux qui doivent surtout gagner leur croûte ! et qui n'ont pas forcement le temps de lire ni même de philosopher - pourquoi les mépriser ?) :



Sans parler de Zygmunt Bauman qui, lui, parle carrément de "déchets humains" : cad que pour lui, dans une société de marché "liquide", les seuls produits "solides" sont des déchets... et dans une telle société, le non-consommateur ou le consommateur "défectueux" fait immédiatement partie des déchets (puisqu'il échappe à ce monde liquide dans lequel il faut constamment s'adapter). Seulement, être un "bon" consommateur implique forcement de se soumettre à cette société de marché ou bien d'avoir suffisamment de ressources (financières ou culturelles) pour ne pas s'y soumettre constamment - et là aussi les inégalités sont innombrables.

Dans la lignée de la pensée de THEODORAKIS, on trouve aussi celle du philosophe Bernard Stiegler qui a lui aussi beaucoup développé cette idée de barbarie, de "régression" dans ses ouvrages (j'en ai lu 4 ou 5). Notamment dans un article (un chapitre en réalité) nommé "Allégorie de la fourmilière" qui est vraiment épatant, j'essayerai de t'en chercher des extraits.

Sa grande idée, c'est que cette société de marché "hypermoderne" va à sa perte car elle a oublié le désir et la "libido" en cours de route... Franchement je me reconnais tout à fait là dedans ! en vous lisant toi et Taboulez (et je ne parle même pas de la prose de Julien qui me déprime pendant au moins 3 jours minimum dès que j'en lis 2 lignes !), je ressens immédiatement un décalage énorme entre la vie que je voudrais vivre (une vie de culture avec beaucoup de "skholé" justement !) et celle que je suis obligé de vivre pour me nourrir et nourrir ma famille qui a besoin de moi, et le tout dans un environnement évidemment plus frustrant que le votre (ville de province étriquée, etc...). Du coup, non seulement mon narcissisme primordial (dont Stiegler parle beaucoup) en prend un sacré coup (comment s'aimer quand on a l'impression qu'on en sait 100 fois moins que certains fous du net et surtout lorsqu'on tombe sur eux régulièrement ?) et également ma "libido" (au sens large du mot et non pas seulement au sens sexuel évidemment).

En fait, je suis face à un paradoxe terrible : sans internet, je ne trouverais absolument rien dans ma ville : disquaires rachitiques, pas d'amis mélomanes ou si peu, médiathèque totalement dépourvue de CDs pointus : inutile de vous dire qu'ils n'ont absolument rien des 9/10ème des raretés pas possibles que vous citez à tour de bras !! il faudra d'ailleurs que vous mette la liste de tout ce qu'ils ont en musique de film ! franchement vous allez bien rigoler ! Very Happy doit y avoir à peine une centaine de CDs en tout et pour tout !! mais avec internet, mon narcissisme et ma libido sont à zéro puisque je me retrouve immédiatement face à des fous qui connaissent tout ! Lol du coup, je suis paralysé ! (quand je pense qu'avant, j'avais l'impression de m'y "connaître"...)

Seul moyen de lutter face à un tel paradoxe : me limiter à un secteur précis : par exemple la musique de film française des années 60, 70, 80 et picorer un peu le reste quand je le peux et surtout quand j'ai le temps, ce n'est pas un manque de curiosité de ma part (puisque comme Julien je m'intéresse autant au rock qu'au symphonique et aux musiques d'ailleurs) mais c'est plutôt un moyen de protéger le peu de narcissisme qu'il me reste encore ! Wink

Par exemple, j'ai été content de voir que "Le voyage en ballon" de Prodromidès (dont j'ai fait le livret) ait bien marché, je suis sûrement loin d'avoir l'expertise et l'érudition de Julien, Lerouge, Lacombe, Porcile, Chion et co, mais mon narcissisme s'est un peu protégé de cette façon. Modestement (et également avec ce forum) j'essaye de me faire une petite place au milieu des mastodontes parisiens, des journalistes, des bloggeurs, etc... qui, de toute façon, auront toujours un train d'avance sur moi à cause de tout un tas de raisons structurelles sur lesquelles je n'ai aucune prise - à moins de changer totalement de vie évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 9:07

Je préfère le mot "barbarité",même si c'est justement du barbarisme de l'usiter puisqu'il n'existe
pas,à celui de "barbarie" qui est associé dans notre esprit à cruauté ou sauvagerie. La barbarité
serait plutôt l'état de l'homme décivilisé,désintellectualisé,désémotionnalisé,la barbarité pouvant
conduire à la barbarie et conduisant de toute évidence à celle-ci...Le bombardement programmé de Bagdad,et en direct,s'il vous plait ! Vous savez que des femmes,des enfants,des vieillards, vont mourir et on nous dit que c'est pour la liberté,pour débarrasser le monde d'un dictateur. Je suis tombé sur internet sur des tas de posts défendant la décision américaine. Tout le monde y va de son petit argument crétin,alors que l'on sait,si on a un minimum de réflexion et de bon sens...pas la peine d'avoir fait science po...que beaucoup d'innocents vont y laisser leur peau pendant l'attaque mais plus encore,après,lorsque l'anarchie succèdera irrémédiablement au dictateur déchu,que des gens,sortis d'un régime dans lequel ils avaient appris à survivre,vont se trouver propulsés dans un monde chaotique où c'est le hasard d'une bombe ou d'une embuscade qui va les décimer. A partir du moment où un état décide de bombarder une capitale
et de renverser un dictateur aussi odieux qu'il soit,qu'importe la valeur idéologique derrière laquelle il se cache,il commet un acte de barbarie de premier ordre....
La barbarité,c'est déjà cautionner un tel acte. Même l'excuser,lui trouver des cirsconstances atténuantes,c'est un signe de barbarité. Bref,la barbarité c'est contribuer, activement ou passivement,à légitimer la barbarie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 9:18

Mon commentaire était surtout et avant tout une parenthèse afin de bien cerner le sens du mot
"barbarité" dans l'esprit de Théodorakis et le mien. Je peux comprendre ta frustration de vivre une
ville de Province peu fournie en culture par rapport à Paris. Mais,je pense aussi aux Romains qui
habitent pourtant une capitale et sont si mal équipés. Pas même l'équivalent d'une Fnac ou d'un
Virgin. Ils doivent monter à Milan pour en trouver une,il me semble. C'est vrai qu'en tant que Parisien,
si d'un côté on subit la pollution,on est,de l'autre,assez privilégié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 10:14

Citation :
Le bombardement programmé de Bagdad,et en direct,s'il vous plait ! Vous savez que des femmes,des enfants,des vieillards, vont mourir et on nous dit que c'est pour la liberté,pour débarrasser le monde d'un dictateur. Je suis tombé sur internet sur des tas de posts défendant la décision américaine. Tout le monde y va de son petit argument crétin,alors que l'on sait,si on a un minimum de réflexion et de bon sens...pas la peine d'avoir fait science po...que beaucoup d'innocents vont y laisser leur peau pendant l'attaque mais plus encore,après,lorsque l'anarchie succèdera irrémédiablement au dictateur déchu,que des gens,sortis d'un régime dans lequel ils avaient appris à survivre,vont se trouver propulsés dans un monde chaotique où c'est le hasard d'une bombe ou d'une embuscade qui va les décimer. A partir du moment où un état décide de bombarder une capitale et de renverser un dictateur aussi odieux qu'il soit,qu'importe la valeur idéologique derrière laquelle il se cache,il commet un acte de barbarie de premier ordre....
La barbarité,c'est déjà cautionner un tel acte. Même l'excuser,lui trouver des cirsconstances atténuantes,c'est un signe de barbarité. Bref,la barbarité c'est contribuer, activement ou passivement,à légitimer la barbarie.
Je suis d'accord avec tout ça ! je le répète, globalement Théodorakis tient un propos similaire à Stiegler.

sinon par rapport à ma frustration : elle est double, c'est non seulement une frustration de ne pas avoir un "accès" aisé aux oeuvres que tu cites (cad sans forcement commander sur internet et donc sortir mon porte-monnaie à chaque fois que toi ou Taboulez postez un message... d'où l'intérêt des médiathèques !), mais de ne pas avoir le temps physique pour les écouter...

Ce temps physique est d'ailleurs LE premier sujet tabou, jamais on ne trouvera sur les forums un topic sur le temps - cad la "skholé" ! à quel moment les amateurs prennent le temps d'écouter une telle quantité de musique ? au bureau, dans le métro, toute la journée sans arrêt, la nuit ? (et à quelle minutage précis : 20h à 23h ? 20h à 2h du matin ?) - dans ce domaine, l'inégalité est sans doute la plus forte !


Dernière édition par kfigaro le Mer 2 Sep - 10:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 10:46

Tiens, je viens de trouver pour pas trop chers les raretés de TADEUSZ BAIRD (et hier le Denisov - celui là était d'ailleurs hors de prix sur presque tous les sites de vente en ligne - quand il figurait !) mais ça tient presque du miracle vu qu'ils sont tous épuisés, et rien qu'en frais de port, j'en ai eu pour plus de 10 euros (presque 3 fois plus cher que l'un des 2 disques)... Tu comprends mieux pourquoi ma femme me tire la tronche ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 17:13

Une passion demande effectivement du temps libre et c'est pour cette raison que je refuse de
faire des heures supplémentaires et de cumuler plusieurs boulots comme le font certains de mes collègues. Certes,les fins de mois sont difficiles et je ne peux pas toujours offrir à mes enfants ce que je souhaiterais. Parfois,je pense que mes collègues font de bien meilleurs parents que moi qui refuse de travailler plus afin d'améliorer le quotidien de sa petite famille. Seulement,lorsque j'écoute ceux-ci,ils me disent qu'ils sont fatigués,qu'ils ne passent plus beaucoup de temps avec leurs enfants et leur compagne ou compagnon,que les rapports entre eux,quelle qu'en soit la nature,sont devenus plus sporadiques. Alors,je leur pose une simple question: Pourquoi ne pas arrêter le travail complémentaire? Ils me répondent que désormais ils se sont habitués à un nouveau train de vie et que leurs frais sont maintenant en conséquence de leur nouveau revenu.Il ne peuvent que difficilement reculer.
Il y a l'exemple de l'autre collègue qui,lui,se plait dans cette condition,ne jure,ne vit,ne parle que
d'argent,d'argent et toujours d'argent,ne peut envisager la moindre occupation si celle-ci n'est pas
lucrative,bref,le type d'individu répondant idéalement à la définition de barbare selon Stiegler ou
Théodorakis,qui me donne la nausée et auquel je ne voudrais pour rien au monde ressembler.
Du temps libre,j'en ai toujours eu besoin,il m'a toujours été vital. J'ai toujours su,comme dans un vieux réflexe de survie,qu'il fallait que je le préserve,coûte que coûte,qu'il en allait de mon équilibre psychique et émotionnel. Ma chance est d'avoir épousé une femme exceptionnelle qui
l'a compris et accepté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 18:35

J'y reviendrais demain, mais globalement je suis également comme toi... ta femme travaille ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Mer 2 Sep - 21:52

Ma femme travaille bien sûr,fait un travail plus physique que le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Jeu 3 Sep - 10:23

Moi c'est l'inverse, ma femme ne travaille quasiment pas, elle est harpiste ! et tu imagines une harpiste à Limoges ? à part travailler au conservatoire ou de temps en temps dans la fosse d'orchestre, tu peux crever la gueule ouverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frustré de culture...   Aujourd'hui à 6:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Frustré de culture...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collier "Marie", perles de culture hématite
» HOLI 2009 par ASSOCIATION YOGA et CULTURE de L’INDE
» Le budget en trompe l’œil du ministère de la Culture - La Tribune de l'Art du 2.10.2010
» culture biere
» Êtes-vous fier de la "culture" de Matonge, à Bruxelles et à Mont Rouge, à Paris ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum non officiel de la collection “Écoutez le Cinéma” :: Forum en français :: Général-
Sauter vers: