AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 10:31

Oui,ce serait bien,mais vu que j'ai un peu écorché la musique de ROZSA et une certaine approche
hollywoodiene dans le topic dédié au maître hongrois,ici-même,j'ai bien peur que ça ne plaise pas
aux pro-hollywoodiens qui sont majoritaires dans le microcosme de la béophilie. Very Happy
Ton site est très intéressant pour moi parce que j'y suis comme un poisson dans l'eau. Le post
que je viens de t'envoyer dans le topic ROZSA, je ne m'aviserai pas à le poster dans le forum
d'Underscores car je ne veux pas susciter un débat que je sais perdu d'avance,qui n'aboutira à rien
de concluant. Tout ça dépend tellement de notre propre expérience personnelle,de ce que l'on aime
et recherche plus que tout dans la musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 12:23

Ne t'inquiète pas ! même si les pro-hollywoodiens sont majoritaires partout, les visiteurs de ce forum adorent aussi bien la "french-touch" que la "hollywood-touch" ! Wink

merci pour ta remarque en tout cas ! ça me fait plaisir... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 15:52

kfigaro a écrit:
C'est mon cas aussi ! mais je suis d'accord avec SUN'JA lorsqu'il indique que :
Citation :
Je n'aime pas cette spécificité hollywoodienne de surcharger l'image afin d'obtenir l'intensité recherchée. Je préfère les musiciens qui saisissent l'image de l'intérieur et qui arrivent à créer une réelle intensité "musico-filmique" avec souvent une grande économie de moyens. Le résultat obtenu me parait plus probant et,aussi pour des raisons esthétiques,me plait davantage.
Personnellement, pour tout ce qui touche à la création artistique, je suis dingue de tout ce qui est baroque et démesuré (d'où mon amour inconditionnel pour des cinéastes tels Fellini ou Gilliam, probablement mes deux réalisateurs préférés), à partir du moment où c'est formellement remarquable, donc j'ai vraiment aucun problème avec cette façon de faire, au contraire même, je l'aime au moins tout autant que les approches plus subtiles ou raffinées.Tant que le soucis formel est au tout premier plan, y a pas de méthode meilleure qu'une autre pour émouvoir. D'ailleurs certaines images nécessitent d'être phagocytées par la musique, afin d'être transfigurées dans les règles de l'art, alors que d'autre nécessitent une approche musicale plus sinueuse... C'est vraiment au cas par cas !

Par contre, dès que le soucis formel est négligé, ça donne des choses tout de suite nettement moins bonnes (voir horribles), qu'il s'agisse de l'approche envahissante, ou de l'approche plus en contrepoint.


Pour en revenir à certains propos de Janus, pour ma part, je n'ai rien contre l'influence réciproque de certaines écoles, que la BO américaine puisse se nourrir à l'occasion, des initiatives de la BO européenne, ou vice-versa, et ainsi de suite avec les autres régions du monde... De toutes façons c'est ce qu'il s'est toujours produit, que tu l'approuves ou non Wink . Et puis, à partir du moment où c'est bien fait, par des compositeurs qui disposent d'un certain discernement, je vois vraiment pas quel tort ça peut causer. Le problème, c'est que le discernement est une qualité que l'on ne peut retrouver que chez les bons compositeurs, qui ont une idée précise de ce que signifie le raffinement et le travail de qualité...

Ce que j'aime bien dans le score de Talgorn pour Astérix, c'est que le soin* apporté à l'ouvrage (même si c'est vrai que stylistiquement c'est une resucée de Williams, ce qui peut paraître dommage, puisqu'idéalement un compositeur devrait pouvoir trouver une relative indépendance esthétique, et ce malgré le fait que Williams soit évidemment un modèle en tous points remarquable et digne de milles éloges Very Happy ) pulvérise haut-la-main, la quasi-intégralité de la production des compositeurs US âgés de moins de 60 ans (faut dire que c'est pas bien difficile d'un autre côté), et ce sur leur propre terrain !
Ce qui provoque chez les béophiles des réactions assez amusantes et surtout terriblement paradoxales à observer: alors qu'actuellement, la plupart des étrangers (surtout les béophiles américains justement) nous envient les compositeurs français (Rombi, Desplat, Talgorn, Lliboutry, Coulais ou Levy &co ont beau être très très loin de constituer une relève à la hauteur des Prodromidès, Jansen, Sarde ou Delerue et de l'exigence qu'on leur connait,... il n'en reste pas moins que les jeunes français mettent la misère, et sans forcer, à quasiment toutes les nouvelles têtes émergentes des US), c'est paradoxalement en France que les béophiles, obnubilés aveuglément par le "rêve américain" (mais ça c'est pas nouveau, ça dure depuis 1945 et la libération), préfèrent en référer à des bonshommes au mieux à peine sympa (façon Giacchino), au pire franchement médiocres, plutôt que de se rendre à l'évidence.

*Ceci-dit, la partition de Talgorn est certes soignée, mais c'est pas non plus le nirvana formel hein, loin de là ! C'est juste en comparaison de la moyenne hollywoodienne actuelle que le contraste s'opère de façon franchement impressionnante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 17:07

Par rapport à Levy (ou Desplat), tu as raison... J'ai vraiment adoré le score de Levy pour "Je Suis Un Assassin" mais il faut quand même reconnaître que ça ressemble énormément à du Prodromidès (le motif de "Danton" est quasiment cité note pour note) voire à certaines pistes de Delerue ("Police python" également pompé par Desplat dans "Nid de guêpes"), cad que ce n'est pas novateur même si ça reste excellent...

Mais bon on s'éloigne sacrement de Rozsa, j'essayerais de diviser le sujet par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 18:35

Attention! j'aime la "french-touch","l'american-touch",sauf lorsqu'elle s'adonne à une caricature d'elle-même, Very Happy, "l'italian-touch",la "british-touch",la "german-touch" lorsqu'elle aboutit à des
collaborations aussi exquises que FASSBINDER-RABEN et WENDERS-KNIEPER,la "slave-touch"
selon SCHNITTKE et DENISOV, "la touche asiatique" selon TAKEMITSU,SAKAMOTO,TON THAT-tiêt,
TAN DUN,HAN YONG,ZHAO JIPING,"la touche grecque",etc...
J'aime ce site par la qualité des commentaires et le fait que des compositeurs comme GORAGUER,
GARVARENTZ,THIRIET,KOSMA,PRODROMIDES,y soient naturellement abordés et que les débats
sur la musique de film ne tournent pas uniquement autour de la ligne de crête Herrmann-Williams-
Goldsmith-Morricone-Jarre-Delerue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 19:10

Même si la musique de "JE SUIS UN ASSASSIN" peut éventuellement avoir emprunté au DANTON de PRODROMIDES et à PENDERECKI,ça n'est pas moins une approche bien moins rabâchée et explorée au cinéma que la soupe impersonnelle de TALGORN sur ASTERIX. Et tout ça pourquoi? Pour,selon les dires du compositeur,éviter le piège d'une musique de comédie!! Je trouve ce propos d'une crétinerie! Qu'est-ce que ça veut dire: Eviter le piège d'une musique de comédie? Surtout pour un résultat qui ne consiste qu'à imiter sans scrupule quelque chose que l'on a entendu 50 OOO fois au cinéma et de meilleur goût. Car,à ce compte-là,je préfère me référer au BEN HUR de ROZSA qui est une magnifique partition,ce qui démontre aussi,que malgré mon propos plus haut,je suis loin de détester tout ce que fait ce compositeur. Il y a des passages dans sa musique que je trouve superbes et sa musique de concert m'intéresse beaucoup. Mais pourquoi éviter une musique de comédie,alors que c'est souvent dans ce domaine justement qu'un musicien talentueux et imaginatif peut faire preuve d'une réelle fantaisie,si c'est pour faire du papier-collé histoire d'apporter un relief hollywoodien à un film qui
pouvait très bien s'en passer.
J'aime aussi l'approche hollywoodienne telle que tu la défends,Taboulez,mais pas lorsqu'elle
sombre dans certains excès,pas lorsqu'elle oublie d'être subtile et audacieuse,pas lorsqu'elle
se contente d'être une caricature d'elle-même,pas lorsqu'elle me fait mal au crâne pendant la
séance comme ce fut le cas avec ce troisième volet d'ASTERIX.
J'aime la musique hollywoodienne lorsqu'elle me fait rêver; E.T.,MISSION,lorsqu'elle me propulse
habilement dans un monde étonnant; LEGEND,WOLF,SPELLBOUND (pas sûr de l'ortho)....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 19:30

Je vois que monsieur connaît aussi la collaboration entre Raben et Fassbinder ! Wink un musicien quasiment absent des forums de musiques de film et c'est bien dommage ! (ça fait un moment que je connais sa musique, en réalité ses chansons pour être précis...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 19:32

Citation :
SPELLBOUND (pas sûr de l'ortho
si, si ça s'écrit bien SPELLBOUND ! (avec la fameuse séquence du rêve créée par Dali) - le DVD ne coûte que quelques euros...

PS : j'en ai profité pour créer un topic adapté ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 20:02

SUN'JA a écrit:
la "slave-touch" selon SCHNITTKE et DENISOV
Les BO de Schnittke (parfois fort étonnantes !) je connaissais déjà depuis longtemps, mais j'ai justement découvert la musique de film d'Edison Denisov y a quelques temps.Ce qui m'a surpris et carrément emballé à vrai dire, c'est qu'à l'écoute de ces partitions, j'avais l'impression qu'il s'agissait de réenregistrements de superbes BOs des années 30-40-50 et ce n'est qu'après que je me suis rendu compte qu'en fait elles furent composées pour des films des années 70-80 Very Happy ! J'ai un peu halluciné je dois dire, et j'ai trouvé ça génial qu'on ait pu oser musicaliser des films de cette façon en pleines 80's, surtout quand on connait l'évolution de la musique de film russe à cette époque (littéralement envahie par des compositeurs du type Rybnikov, Tariverdiyev, Nikitin, Artemiev et compagnie, aux esthétiques tout de même beaucoup plus désuètes, même si sympathiques par moment).

SUN'JA a écrit:
ça n'est pas moins une approche bien moins rabâchée et explorée au cinéma que la soupe impersonnelle de TALGORN sur ASTERIX
Impersonnel oui (puisque c'est un pastiche williamsien), mais ça reste néanmoins trop soigné pour être qualifié de soupe Smile .
D'autant que je trouve pas bête du tout son approche. Astérix aux Jeux Olympique étant un film médiocre, il a au moins fait son possible pour que l'aspect musical de l'objet relève le niveau, en délivrant un travail très propre et bordé de partout, le tout façon hommage aux péplums, ce qui reste très cohérent de surcroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 22:08

Une musique ne peut de toute façon sauver un mauvais film et c'est vrai que celui-ci est assez
raté,gags peu drôles,etc...En fait,c'est toute l'entreprise qui est à remettre en cause,et il se peut
effectivement,comme tu l'as dit,que TALGORN n'avait que cette solution de parodie pour sauver
les meubles. Je peux éventuellement le concevoir et je reconnais que la violence du terme "soupe"
ne convient guère à un travail qui est quand même soigné,OK! Mais c'est ma petite vengeance personnelle pour le mal de crâne qu'elle m'a fichu pendant la séance. Very Happy
Petit point rigolo,c'est que cette partie du topic pourrait aussi s'inscrire dans celui dédié aux B.O.
des films d'Alain delon. Ce qui n'est,en revanche,pas étonnant de ma part,c'est d'avoir oublier de mentionner parmi les autres titres,cet ASTERIX et TALGORN...toujours moi et cette salvatrice habitude d'éluder de ma mémoire les mauvais souvenirs! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 22:21

Non seulement je connais la musique de RABEN pour les films de FASSBINDER que je peux me
remémorer à volonté grâce à un coffret de trois CD bien remplis,mais aussi quelques unes de ses
compositions pour d'autres réalisateurs. J'ai bien l'intention de réactiver le topic PEER RABEN
ici-même,si il y en a un. Ce musicien trop peu cité en exemple,possède un style inimitable,un ovni
dans la musique de film. Il est,en tout cas,très bien placé dans ma hiérarchie personnelle des
légitimités qui ne coïncide pas vraiment avec celle du béophile lambda. Very Happy Mais bon! Son rapport
à l'image,à mille pieds d'hollywood,est vraiment une école à lui-seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 22:27

A Taboulez; J'aime beaucoup la petite analyse que tu tires de l'approche de DENISOV sur les films
en question. C'est bien ressenti,je trouve. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 22:43

Pas de souci pour Raben ! quant à moi, j'essayerai de te faire découvrir ses chansons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 22:44

SUN'JA a écrit:
A Taboulez; J'aime beaucoup la petite analyse que tu tires de l'approche de DENISOV sur les films
en question. C'est bien ressenti,je trouve. Smile
Franchement qui connaît ces trucs ? Wink le CD en question (je viens de le chercher) est absolument introuvable !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 22:49

Et ainsi je pourrai les chantonner (ou massacrer) sous la douche! Very Happy

Qui connait ces trucs? Mais moi,par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 22:53

Le disque est apparemment épuisé (depuis 2000 !), je n'en avais personnellement jamais entendu parlé avant ce post ! non franchement à part toi et Taboulez, qui connaît ça ? Wink tiens, je ne suis même pas sûr que Julien connaisse ! c'est te dire Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 23:14

C'est vrai que c'est un cd qui est sorti clandestinement en France et à Paris,sûrement impossible
à dénicher en Province. Mais tu sais,c'est lors d'une excursion touristique à Bruxelles,dans un petit
magasin quelconque,que je découvris l'existence d'un volume II des musiques de films du Polonais
TADEUSZ BAIRD. On ne trouve pas tout à Paris,non plus,faut pas croire! Wink J'étais content vu que
j'avais le premier volume et qu'il y a des choses que j'aime bien dedans. De là à imaginer qu'il en
existait un second...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mar 1 Sep - 23:27

ça aussi ça semble introuvable Lol

sérieusement pour Desplat, la musique de film est un marché de niche :
http://frenchsoundtracks.phpbb9.com/general-f6/pour-alexandre-desplat-la-musique-de-film-est-un-marche-de-niche-t237.htm

alors imagine ce type de BOs... Wink combien de personnes connaissent et écoutent ça ? même sur underscores, il ne doit pas y en avoir beaucoup... après c'est vrai que c'est une histoire de curiosité, mais même quelqu'un de curieux ne peut pas forcement connaître toutes ces raretés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mer 2 Sep - 0:20

Chez les béophiles,il existe un certain nombre de complétistes qui suivant les "chapelles" sont
assez à l'affût de tout ce qui correspond,par exemple,à la musique hollywoodienne; nouveautés, éditions tardives,rééditions,rééditions avec inédits ou pseudo-inédits. C'est un investissement dans la spécialisation. Personnellement,je ne suis pas dans cette logique de spécialisation et de complétisme. Je suis très INFIDELE en musique. Je vais m'intéresser à un compositeur, puis,sans raison,je vais l'abandonner subitement et concentrer mon intérêt ailleurs,sur quelque chose d'autre.
J'ai laissé filer volontairement un ou deux "BUONVINO",un ou deux "PIERSANTI",un ou deux
"BURWELL",etc..autant de styles musicaux que j'affectionne,des choses qui,pour la plupart,ont
complètement disparu des bacs,pour justement me donner la possibilité de découvrir des
compositeurs encore plus rares mais intéressants comme BAIRD,KURYLEWICZ,DENISOV, YONG,quitte à m'éparpiller un peu. Beaucoup de béophiles sont incollables ou presque en matière de nouveautés,rééditions,etc...personnellement,je suis largué et je m'en fiche. Je peux rester plusieurs mois sans acheter une B.O. ni même en écouter. Je vais alors focaliser, provisoirement,sur d'autres types de musiques. Alors que d'autres...ce n'est pas une critique...
vont tomber,par exemple,sur les deux volets de BAIRD,mais comme ça ne correspond pas à la
chappelle "hollywood" ou "Morricone" ou "Zimmer" à laquelle ils se sentent appartenir,ils les
laissent dans le bac et passent leur chemin. Maintenant,je le redis; Ce n'est pas une critique,on
n'est pas obligé d'avoir cette curiosité que je qualifierais de cosmopolite et qui est la mienne. Very Happy
Bref ! Je n'ai que des collections incomplètes et j'ai encore dénaturé le topic. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mer 2 Sep - 1:08

Sinon tu as les références de ces disques de BAIRD parce que franchement j'ai absolument rien trouvé sur le net ? à part une piste sur une petite compil consacrée à Wajda que j'avais déjà vu d'ailleurs...

Pour ma part, je ne suis ni complétiste (donc je suis largué régulièrement) ni aussi cosmopolite que toi, je n'ai qu'une vie hélas ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mer 2 Sep - 9:35

Les deux volets (compilations) consacrés à TADEUSZ BAIRD sont parues chez OLYMPIA ocd
604 & ocd 607,1994/1995.
Ces compilations réunissent certaines de ses musiques pour le cinéma sous formes de suites
composées de plusieurs thèmes pouvant être écoutés séparément. Ces musiques datent toutes
des années 6O et 70. Le son est d'une qualité,toute fois assez moyenne. Quant aux oeuvres,elles-
mêmes,disons que l'audacieux peut côtoyer le surrané,l'insolite,le banal. Ce n'est pas de l'excellent
de la première à la dernière note,mais intéressant,sans aucun doute. Il y a dans ces deux volets
des passages que j'aime beaucoup et d'autres moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mer 2 Sep - 9:40

Il y eu dans cette même série,les musiques de films sous formes d'extraits de KORZYNSKI pour
WAJDA,KURYLEWICZ,KILAR,côté Polonais,puis SCHNITTKE,KANCHELI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Mer 2 Sep - 10:06

Merci ! pour info, aucun CD de la série Olympia de TADEUSZ BAIRD ne figure dans le site soundtrackcollector, qui certes n'est pas complet mais tout de même assez représentatif ce que possèdent les collecteurs du monde entier ! Wink c'est un signe évident d'extrême rareté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Sam 5 Sep - 19:34

Comme titre à ce topic,j'aurais préféré "Approche européenne ou hollywoodienne de la B.O.".
J'avais écrit un texte sur ce sujet pour un ami afin de lui expliquer qu'il ne fallait surtout pas opposer deux approches qui ont fait leur preuve et donné naissance à des réussites notoires en matière de musique de film,un point-de-vue qui rejoint finalement celui de Taboulez lorsqu'il dit,grosso modo; "Il n'y a pas de méthode meilleure qu'une autre pour émouvoir [...] c'est au cas par cas." C'est pour cette raison que le principal ennemi de la création au cinéma sont les systématismes dont on use à gogo: On fait un thriller un peu chaud aux ambiances moites,on
vire donc une approche originale au profit d'un ersatz de BASIC INSTINCT; On fait une parodie de Péplum,on y colle une partition péplumesque impersonnelle parce que l'on imagine qu'il n'y avait que cette solution possible. On l'excuse parce qu'il s'agit d'un travail soigné,mais travail soigné ne veut hélas pas dire musique digne d'intérêt. A la limite,je me demande si je n'aurais pas préféré une musique moins soignée mais plus inspirée et surtout moins prévisible. Il ne manquerait plus que sur le nouveau LUCKY LUKE avec Dujardin,on y colle un ersatz de MON NOM EST PERSONNE en estimant que c'est la seule solution possible! Mais le fait qu'il paraîtrait
que c'est BRUNO COULAIS l'heureux choix de ce Western gaulois,est déjà une bonne nouvelle,
pour moi!!!
BELTRAMI est un musicien intéressant,notamment dans sa musique de western où il s'approprie certains éléments de l'héritage l'italo-américain pour un résultat séduisant et efficace
et assez personnel. Certains n'y verront peut-être rien de vraiment fracassant ni de suffisamment
grandiose...Tant pis! Son approche intimiste n'en demeure pas moins un singulier pied de nez
au systématisme de rigueur qui est d'écrire un énième ersatz des SEPT MERCENAIRES à
chaque fois que l'on habille nos chers acteurs américains en cowboy et qu'on leur fait chevaucher
de beaux dadas!! De plus,ces musiques;3:10 to YUMA et TROIS ENTERREMENTS sont de purs
délices pour l'oreille.
Il est légitime ou tout au moins compréhensible d'avoir des préférences...il n'est guère difficile
de deviner les miennes même si je suis un rude défenseur de ces deux approches. J'essaierai
de retranscrire ici mon propos dans lequel j'expliquais ce que ces approches pleinement fusionnables ont pu s'influencer et s'enrichir l'une de l'autre. Ce qui tue la musique de film ce sont
les systématismes grandement encouragés par l'emploi de musiques temporaires et la frilosité
de certains cinéastes et producteurs. Very Happy


Dernière édition par SUN'JA le Lun 7 Sep - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Dim 6 Sep - 15:23

J'ai corrigé le titre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Approche européenne ou hollywoodienne de la BO ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» échange de monnai européenne !!
» Police Européenne
» Bouquet satellite : la Cour européenne interdit d'interdire
» Forum mobilité européenne 18/02/2011
» Convention Européenne pour la protection des animaux de com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum non officiel de la collection “Écoutez le Cinéma” :: Forum en français :: Général-
Sauter vers: