AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Inégalités culturelles au sein des amateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Sam 1 Aoû - 21:16

C'est marrant, on parlait justement de toi sur Underscores, et voilà que tu réapparais Very Happy .

D'ailleurs tu devrais retourner poster là-bas (je suis sur que t'en as envie en plus Very Happy ), y a pas mal de monde avec qui tu risquerais de bien t'entendre, notamment un certain nouveau venu, dont les goûts devraient fortement t'intéresser (Villa Lobos, Takemitsu, Piccioni, Misraki, Jobim, Piersanti etc,...) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mar 4 Aoû - 16:35

Taboulez a écrit:
C'est marrant, on parlait justement de toi sur Underscores, et voilà que tu réapparais Very Happy .

D'ailleurs tu devrais retourner poster là-bas (je suis sur que t'en as envie en plus Very Happy ), y a pas mal de monde avec qui tu risquerais de bien t'entendre, notamment un certain nouveau venu, dont les goûts devraient fortement t'intéresser (Villa Lobos, Takemitsu, Piccioni, Misraki, Jobim, Piersanti etc,...) !
Oui j'ai lu un peu la prose de ce Janus !! encore un autre malade... tu risques d'avoir une sévère concurrence cette fois, il semble te battre question boulimie culturelle !! Smile

sérieusement, vous n'avez plus besoin de moi, que voulez-vous que j'apporte de plus à un tel conglomérat d'amateurs forcenés et boulimiques... et puis Internet me lasse un peu j'avoue (je dois vieillir...)


Dernière édition par kfigaro le Mer 5 Aoû - 3:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mar 4 Aoû - 19:21

C'est dingue, à te lire on a toujours l'impression que la culture est une histoire de compétition Very Happy ! Pour le coup tu prends ça vraiment trop au sérieux à mon avis.

Quant à l'utilité de poster, elle est évidente, il s'agit d'échanger ses impressions et autres éclairages personnels !
Ce que tu peux apporter ? De l'émulation supplémentaire ! Plus on est à intervenir sur un sujet ou sur un compositeur, plus le buzz se créé et encourage les autres à se pencher sur la question. Et certains sujets ont besoin de plus d'émulation que d'autres pour exister aux yeux des moins intéressés.

Je me rappelle d'un moment où tu dénonçais l'aquoibonnisme, mais j'ai bien l'impression que tu tombes à ton tour (un peu) complaisamment dans ce travers Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mer 5 Aoû - 2:55

Taboulez a écrit:
C'est dingue, à te lire on a toujours l'impression que la culture est une histoire de compétition Very Happy ! Pour le coup tu prends ça vraiment trop au sérieux à mon avis.
N'oublie pas que sur internet et sur les forums en particulier, il s'agit plus de montrer une "image de soi-même" idéale ou "maquillée" que ce que l'on est en réalité, sans parler du "bluff culturel" (dont presque personne ne parle et qui est si facile à mettre en place sur un média qui n'est pas en temps réel contrairement à un vrai "face à face" physique)

il y a eu un excellent livre sur le sujet :


malgré le fait qu'il s'intéresse plus au chat, la problématique est presque la même sur les forums, même si les posts sont plus étoffés voire littéraires...

Taboulez a écrit:
Quant à l'utilité de poster, elle est évidente, il s'agit d'échanger ses impressions et autres éclairages personnels !
Mais tu peux me lire ici de temps en temps, à quoi bon aller ailleurs ?

Taboulez a écrit:
Ce que tu peux apporter ? De l'émulation supplémentaire ! Plus on est à intervenir sur un sujet ou sur un compositeur, plus le buzz se créé et encourage les autres à se pencher sur la question. Et certains sujets ont besoin de plus d'émulation que d'autres pour exister aux yeux des moins intéressés.
Je n'en crois rien... Franchement à part toi, Julien et ce nouveau fou Janus, qui a réellement les moyens de choper des antiquités introuvables comme les "Hommes contre" de Rosi (en terme de temps, en terme de ruses ou d'opportunités pour dénicher la VHS adéquate dans la bonne médiathèque - voire de tenter le diable sur les p2p en plein Hadopi-Loppsi) et donc d'échanger avec un plaisir d'esthète sur tel ou tel thème inédit sur tout support de Piccioni ou même Piersanti (vraiment pas toujours facile à dégotter en CD à part 2 ou 3 trucs) ?

Revenons sur terre : combien y'a t'il réellement de Taboulez-Julien-Janus à ton avis ? je ne parle même pas seulement en France mais dans le monde ? je te laisse le soin d'y répondre... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mer 5 Aoû - 13:55

kfigaro a écrit:
N'oublie pas que sur internet et sur les forums en particulier, il s'agit plus de montrer une "image de soi-même" idéale ou "maquillée" que ce que l'on est en réalité
À mon avis guère plus que dans la réalité ! J'ai même envie de dire que y a souvent plus de transparence sur Internet que dans la vie réelle... Je suis sûr que certaines de tes connaissances ignorent à quel point tu aimes certains types de musique, la passion que tu entretiens pour certains compositeurs obscurs (dont ils ignorent même l'existence), et les raisons exactes et hyper précises et détaillées qui font que certaines esthétiques t'intéressent au plus haut point... Alors que sur Internet, n'importe qui peut tomber sur tes interventions et connaître la liste exhaustive de tes goûts, les raisons précises qui y sont liées, et l'enthousiasme avec lequel tu t'y adonnes.

kfigaro a écrit:
Mais tu peux me lire ici de temps en temps, à quoi bon aller ailleurs ?
Évidemment, mais les deux lieux de discussion sont très distincts, ce qui les rend d'ailleurs très intéressants chacun dans leur genre. Ici, on est très peu, 3 ou 4 habitués, un peu comme en coulisse, et à mon avis c'est ici, du coup, qu'on échange "en petit comité d'esthètes" (pour reprendre ton image) Very Happy .
Par contre, pour échanger avec un plus grand nombre de personnes, promouvoir certaines franges du patrimoine avec plus d'efficacité, c'est sur Underscores que ça se passe... Et plus on demeure à en discuter, plus le sujet existe au yeux des moins intéressés.
Et puis participer, ça veut pas dire poster 300 messages en 2 mois (en presque un an j'en suis à peine à 200), ça peut être plus sporadique, mais tout aussi pertinent.

kfigaro a écrit:
Je n'en crois rien... Franchement à part toi, Julien et ce nouveau fou Janus, qui a réellement les moyens de choper des antiquités introuvables comme les "Hommes contre" de Rosi etc...
Les films de Rosi passent tout de même assez régulièrement sur le câble ou au cinéma de minuit il me semble (voir quelques fois sur Arte) Wink . À mon humble avis, c'est loin d'être le cinéaste le plus ardu à dégoter. Tiens, pas plus tard que la semaine dernière j'ai eu l'occasion de regarder son "Lucky Luciano" (excellent générique de Piccioni d'ailleurs !).

Et puis, tu te plains parfois de pas pouvoir discuter de certains sujets, de la difficulté de les promouvoir (du fait que trop peu de personnes se mobilisent pour créer une dynamique) et quand c'est possible, quand certaines personnes, comme Janus, semblent recouper avec le cercle de tes références culturelles, tu fais en sorte de pas leur parler Lol . Avoue que tu es un cas quand même Wink Lol .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mer 5 Aoû - 14:51

Taboulez a écrit:
Les films de Rosi passent tout de même assez régulièrement sur le câble ou au cinéma de minuit il me semble (voir quelques fois sur Arte) Wink . À mon humble avis, c'est loin d'être le cinéaste le plus ardu à dégoter.
Pourtant il est très mal édité en DVD à peu d'exceptions près (du moins en France)... mais le problème est encore plus complexe que ça ! qui possède un accès à toutes les chaînes câblées ? et pire encore qui a l'envie et la curiosité de regarder ce type de films peu médiatisés (emphémisme) à 23h ou 2h du matin ? on retombe encore et toujours dans l'élitisme et la ségrégation culturelle (que tu sembles absolument ignorer ou faire mine d'ignorer - toujours la dénégation !) : si on caricature, on a d'un côté des "dominants" culturels avec un très bon niveau scolaire vivant généralement dans de très grandes villes (ce sont des "omnivores", qui de toute façon connaissent déjà tout ou presque, et qui se tiennent au courant de tout par l'intermédiaire d'amis, de forums, de magazines ou d'énormes médiathèques genre Toulouse, Marseille, Lyon, Bruxelles...) et de l'autre des "dominés" généralement "univores", vivant dans des bleds perdus, avec un niveau scolaire médiocre et qui même si ils avaient autant de curiosité que les dominants ne pourraient de toute façon pas en "profiter" de la même façon : manque de temps, difficultés d'accès aux films (non, on ne trouve pas absolument tout sur internet... il faut souvent avoir le câble, connaître des tas de bons "réseaux", avoir pleins d'amis connaisseurs, avoir des bonnes médiathèques, etc... la liste est longue !) et manque de bonnes références au départ (puisque la culture va à la culture comme l'argent va à l'argent) - ce n'est pas du misérabilisme mais de la lucidité même si je noircis le tableau un peu exprès !

Citation :
Et puis, tu te plains parfois de pas pouvoir discuter de certains sujets, de la difficulté de les promouvoir
Tout à fait ! mais seulement je sais aujourd'hui que je ne peux plus seulement l'imputer au manque de curiosité des autres (parce que effectivement des boulimiques comme toi, il y en a... seulement ils sont souvent aux antipodes de mon propre parcours : scolarité brillante, très longues études, etc... y'a pas de miracle ! généralement plus le niveau est élevé et plus l'amateur est citadin et jeune, plus il y a de chances pour qu'il soit un boulimique culturel) mais plus à ma propre situation : mon isolement, ma stagnation professionnelle, mon mode de vie, mon lieu d'habitation, mon réseau, etc... tout ça forme un tout et on ne peut pas l'analyser isolement...

Citation :
(du fait que trop peu de personnes se mobilisent pour créer une dynamique) et quand c'est possible, quand certaines personnes, comme Janus, semblent recouper avec le cercle de tes références culturelles, tu fais en sorte de pas leur parler Lol . Avoue que tu es un cas quand même Wink Lol .
Mais je devine tout à fait ce qui va se passer : soit il va m'ignorer (par rapport à toi ou Julien) soit il va essayer de me brancher sur tout un tas de trucs totalement introuvables et la frustration va continuer : je ne pourrais pas dénicher les films ou les musiques en question, et l'échange n'aura pas lieu car le côté pervers d'internet (ce qu'un Zygmunt Bauman a bien décrit) c'est justement que "l'autre" cherche seulement son "soi-même", cad son alter-ego parfait et à tous les niveaux : sur le plan scolaire, générationnel et culturel - donc de l'éthos en général, mais aussi du lieu géographique d'habitation, par rapport à son mode de vie, etc... trouve moi des exemples contraires (dans le cas des forums culturels en tout cas) ! tu vas avoir du mal...

La différence entre toi et moi, c'est que ça fait déjà 10 ans que je bourlingue sur les newsgroups et les forums, à force j'ai fini par me lasser, alors peut-être qu'effectivement je tombe dans l'aquabonisme mais j'arrive à un âge ou les discussions virtuelles m'intéressent maintenant bien moins que les discussions "réelles" et force est de constater qu'à Limoges, je n'ai trouvé absolument aucun Julien, Taboulez ou Janus ! des fous comme ça sont extrêmement minoritaires en province (ce que je me tue à te dire en vain) ou alors il faut parvenir à pénétrer des réseaux sociaux "hermétiques" et donc totalement inaccessibles à ceux qui n'ont font pas déjà partie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mer 5 Aoû - 15:46

Franchement tu te fais parfois pas mal d'illusions Wink . Je te l'avais déjà dit sur squaremusic, mais perso mes proches en ont rien à faire du cinéma ou de la musique (mes amis considèrent qu'un film d'il y a 5 ans est déjà vieux -sic !-... y a bien qu'à ma mère, assez friande, bien que totalement néophyte, que je peux faire visionner des films de l'âge d'or du cinéma français ou des mélo hollywoodiens des années 50... Quand à la musique, j'avais un peu d'influence sur mon petit frère jusqu'à y a quelques années, mais maintenant il s'en fiche bien de mes suggestions Lol ). On est tous dans le même cas: les amateurs se regroupent précisément sur le net parce qu'il n'y a QUE là qu'ils peuvent vraiment échanger avec des gens qui partagent la même passion... Et franchement les questions générationnelles ou sociales, je m'en fiche bien (et je crois pas être le seul... d'ailleurs Internet se charge de les gommer en grande partie ces questions !)... Tant qu'il y a des interlocuteurs qui partagent plus ou moins les mêmes références c'est super Very Happy ! On s'en fout d'avoir 30 ans de différence, et des métiers diamétralement opposés.

kfigaro a écrit:
Mais je devine tout à fait ce qui va se passer
Alors ça honnêtement t'en sais rien Very Happy ... D'ailleurs il semble qu'il soit pas si jeune que ça apparemment, peut être même qu'il est bien plus âgé que toi.

kfigaro a écrit:
La différence entre toi et moi, c'est que ça fait déjà 10 ans que je bourlingue sur les newsgroups et les forums, à force j'ai fini par me lasser
Je crois pas que ça tienne vraiment comme motif. Perso j'ai dû disposer du net vers 2001, ça fait donc 8 ans, et je me suis aussi directement intéressé aux forums (même si c'était pas les mêmes), pourtant j'invoque pas pour autant la lassitude Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mer 5 Aoû - 17:11

Alors ça doit être l'âge... (j'ai déplacé le sujet en tout cas)

A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Mer 5 Aoû - 17:13

Taboulez a écrit:
kfigaro a écrit:
Mais je devine tout à fait ce qui va se passer
Alors ça honnêtement t'en sais rien Very Happy ... D'ailleurs il semble qu'il soit pas si jeune que ça apparemment, peut être même qu'il est bien plus âgé que toi.
Pourquoi ne pas lui dire de venir ici ? je suis sûr qu'il adorerait parler de Sarde, Misraki et co avec nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 6 Aoû - 2:51

Ben oui, si tu allais sur Underscores, tu pourrais l'inviter à venir ici Very Happy Twisted Evil Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 10:34

Qui est Janus,ce mystérieux Janus? Quel âge a-t-il? De quel milieu social est-il issu?
Est-il un fou,un malade,un assoiffé de culture? Un être rare? En fait,il paraîtrait qu'il ait beaucoup
hésité avant de participer dans un forum. Pendant environs deux ans,il les auraient survolés en
invisible...forums classiques,autour de la musique de film comme celui-ci,Cinezik et Underscores et d'autres encore...il serait parfois tombé sur des topics (pas ici,je rassure) aux contenus très médiocres et pollués de propos dogmatiques et quelque fois insultants. Il fut refroidi pendant un long moment,peut-être jusqu'au jour où il s'inscrit à celui d'Underscores qui est un forum de qualité dans lequel il y a de vrais échanges avec des intervenants souvent intéressants dans leurs propos et respectueux des opinions des autres. Il ne supporte pas le dogmatisme,Janus. Celui de Cinezik est,en revanche,dépourvu de dynamique et sa participation est restée statique. Celui de Autour de la musique classique est très enrichissant parce que l'on y apprend plein de choses,mais les attitudes sont parfois très élitistes et même dogmatiques.
Dans la vie réelle,Janus est quelqu'un d'effacé et il s'est toujours d'avantage dévoilé par l'écrit,
même à l'époque du simple bic et du papier que de visu à visu et déteste le téléphone.
Il est un timide maladif et si la femme qu'il épousa n'avait pas fait le premier pas....Internet est
une aubaine pour lui.
Si je le connais aussi bien c'est parce que Janus est mon double,mon parfait jumeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 16:04

Merci de ta franchise... ça ne m'étonne à vrai dire guère que tu cites Cinezik, Autour de la musique classique et co... je connais bien tout ça et je regrette tout comme toi un tel dogmatisme-snobisme sur ce dernier (que j'ai quitté violemment il y a déjà très longtemps tellement j'étais écoeuré).

En réalité, tous ces exemples prouvent bien ce que j'expliquais auparavant : Taboulez, Julien et toi formaient une minuscule voire microscopique minorité (bien souvent isolée à cause de la largesse de sa culture absolument pléthorique et qui se retrouve logiquement et régulièrement sur les mêmes lieux)

Mais mon problème est en réalité tout autre : j'avoue que je n'ai plus le "feu sacré" comme à une époque, j'ai l'impression de radoter, d'avoir tout dit et contrairement à vous et quoi que vous pensez, mon capital culturel est relativement limité. Certes j'ai mes marottes, mes spécialités mais ça s'arrête là... Quand je vous lis mais surtout quand je lis Julien en réalité (décidément, je ne m'habituerais jamais à lui... rien à faire ), j'ai l'impression d'un "puits sans fond", d'un caverne d'Ali Baba sans cesse ré-enrichie et entretenue (il connaît non seulement quasiment tout le cinéma de A à Z, mais également absolument tous les genres musicaux et cerise sur le gâteau, il suit l'actualité de très très près) - mais comment réellement suivre un tel rythme, détenir une telle capacité d'emmagasinement, posséder une mémoire aussi colossale pour parvenir à établir des "ponts" aussi rapidement entre les artistes, relier aussi facilement des styles, des esthétiques parfois aux antithèses les unes des autres ? franchement ça me sidère ! il y a bien sûr le temps incompressible passé à se cultiver (la "skholè") mais pas seulement : il faut aussi la mémoire, voire même un certain don... enfin bref, tout ça m'épuise, je n'ai bien souvent ni le temps ni le "don" et pire encore j'ai une mémoire en forme de passoire...

Un simple exemple qui prouve mes dires : jadis je connaissais assez bien le groupe Dead can dance, j'avais écouté les 3 disques qu'ils avaient fait à la fin des années 80 et ce cinglé de Julien m'a interpellé il y a quelque temps avec une chanson d'eux qui aurait soi-disant influencée fortement le "Madame rêve" d'Alain Bashung, en réécoutant le titre des Dead can dance en question (datant de 87), je me suis aperçu qu'il avait non seulement en partie raison mais pire que ça, que je l'avais totalement oublié ! mais comment ce type fait pour se rappeler aussi bien d'une telle masse d'information et qu'à côté de lui, des tas de gens n'écoutent que de la variété la plus bateau ? ça dépasse l'entendement et la passion elle-même n'explique pas tout...

J'en arrive à être dégoûté de ce "name-dropping" frénétique, de ces listes interminables, de cette culture largement étalée en forme de tonneau des Danaïdes qu'il faut impérativement sans cesse remplir de nouveautés, etc... On dirait réellement que la culture n'est plus un "jardin", un "champ" solide et ferme (comme au 18ème) mais un objet "liquide", périmé aussi rapidement que les modes changent, que les nouveaux CD à écouter obligatoirement débarquent - c'est aussi en cela que la culture constitue actuellement un terrain de concurrence symbolique tout comme dans la vie professionnelle d'ailleurs (ce que Baudrillard avait analysé jadis)... bref, la culture s'est transformée elle-aussi en une entité "hypermoderne", elle est devenue bel et bien une "marchandise pas comme les autres"...

Alain Brossat a fait un livre épatant sur ce sujet ici :


Pour lui, cette "culture" à outrance que l'on connaît actuellement est un moyen commode de ne pas parler de ce qui fâche réellement : cad du "social", des inégalités réelles entre les gens (au niveau des capitaux cognitifs, culturels, relationnels, des statuts, etc...), en fait la culture servirait de "liant", et sans ce liant, Brossat pense que tout se casserait la gueule... ce n'est d'ailleurs pas un hasard si presque personne ne parle de sociologie sur les forums musicaux et que les "fans" comme Julien ne s'interrogent absolument jamais sur leur façon d'appréhender la culture, sur leur boulimie et omnivorie outrée, sur les inégalités béantes qui existent entre des happy-fews comme eux et les autres, etc... tout ça est finalement très tabou donc il faut le cacher !

En tout cas, je te remercie vivement de ton inscription... Je suis revenu certes dernièrement mais j'avoue que je ne vais - en réalité - plus du tout sur Underscores pour toutes les raisons que je viens de te citer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 17:31

Dès mes premières interventions dans Underscores,j'ai très vite senti que Julien était quelqu'un
qui sortait du lot,mais sans jugement de valeur vis-à-vis des autres,qu'il possédait une grande culture alors
qu'il sait rester concis et précis dans ses propos,ne s'étale jamais,n'exhibe pas ses connaissances comme
d'autres exhiberaient un corps bien fait. Il répond ce qu'il doit répondre sans un verbe de trop,redoutable
dans les débats et je viens d'en faire les frais aujourd'hui-même. Certes,il a nécessairement une excellente
mémoire,une sorte de surdoué dans sa façon d'absorber des connaissances et avec un éclectisme qui
laisse rêveur. Maintenant,est-ce qu'il ne se pose aucune question sur cette fameuse boulimie qui l'anime,avant de s'endormir,en regardant le plafond peut-être blanc de sa chambre,je ne sais pas.
Je ne peux parler pour les autres,seulement,je me demande souvent,par rapport à ma propre boulimie (même si je ne me considère pas comme très cultivé) qu'est-ce que je cherche à me prouver par cette soif de connaissance ou,plutôt,que cherche-je à fuir: L'ignare d'hier,le mauvais élève,le cancre? Est-ce que la culture est une drogue,plus on y goûte plus on en veut ? Serait-ce une forme de vanité intellectuelle,de narcissisme de l'esprit qui consisterait à se trouver plus admirable avec un maximum de connaissances emmagasinées?
Il se peut aussi que les questions que je me pose soient complètement stupides.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 17:34

kfigaro a écrit:
j'avoue que je n'ai plus le "feu sacré" comme à une époque, j'ai l'impression de radoter, d'avoir tout dit
Personnellement j'ai une théorie selon laquelle plus on se rabâche ce genre de chose, plus on réussit à s'en auto-persuader Wink . Je crois que tant qu'on éprouve toujours autant de plaisir à profiter des oeuvres, on ressent toujours l'irrépressible envie d'extérioriser tout l'enthousiasme ainsi accumulé (sinon ça déborde !)... Même s'il arrive parfois qu'on s'auto-censure pour une raison ou pour une autre !

Quand à ce que tu racontes (assez souvent en plus Lol ) au sujet de ton capital culturel, à mon sens c'est de l'auto-flagellation un peu complaisante Lol . Surtout eu égard à ta propre "boulimie" (comme tu aimes à l'appeler) et à ton "champs culturel" (mais je ne vais pas plus m'étendre là dessus, car je ne veux pas rentrer dans ta logique qui ne m'apparaît pas pertinente Wink ). Je crois que c'est Julien qui disait qu'à chaque fois que tu parles de lui, il a l'impression que tu parles de toi, mais honnêtement il a sans doute raison ! On dit que les français ont tendance à s'auto-dénigrer sans raisons, mais toi tu dois être un hyper-français alors .

Encore une fois, j'ai l'impression (et je crois que c'est l'impression que tu donnes aux autres aussi) que tu prends tout ça trop au sérieux, un peu sous la forme d'une compétition, qui pourtant n'a vraiment pas lieu d'être Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 19:02

SUN'JA a écrit:
Dès mes premières interventions dans Underscores,j'ai très vite senti que Julien était quelqu'un
qui sortait du lot,mais sans jugement de valeur vis-à-vis des autres,qu'il possédait une grande culture alors
qu'il sait rester concis et précis dans ses propos,ne s'étale jamais,n'exhibe pas ses connaissances comme
d'autres exhiberaient un corps bien fait. Il répond ce qu'il doit répondre sans un verbe de trop,redoutable
dans les débats et je viens d'en faire les frais aujourd'hui-même. Certes,il a nécessairement une excellente
mémoire,une sorte de surdoué dans sa façon d'absorber des connaissances et avec un éclectisme qui
laisse rêveur. Maintenant,est-ce qu'il ne se pose aucune question sur cette fameuse boulimie qui l'anime,avant de s'endormir,en regardant le plafond peut-être blanc de sa chambre,je ne sais pas.
Je ne peux parler pour les autres,seulement,je me demande souvent,par rapport à ma propre boulimie (même si je ne me considère pas comme très cultivé) qu'est-ce que je cherche à me prouver par cette soif de connaissance ou,plutôt,que cherche-je à fuir: L'ignare d'hier,le mauvais élève,le cancre? Est-ce que la culture est une drogue,plus on y goûte plus on en veut ? Serait-ce une forme de vanité intellectuelle,de narcissisme de l'esprit qui consisterait à se trouver plus admirable avec un maximum de connaissances emmagasinées?
Il se peut aussi que les questions que je me pose soient complètement stupides.
Very Happy
Pas du tout ! je trouve au contraire que tu as absolument tout pigé... oui Julien est une sorte d'autodidacte surdoué, rapide et ultra brillant... alors effectivement le fait même qu'il en fasse quand même trop, qu'il veuille à tout prix cacher ses faiblesses ou combler ses lacunes le plus vite possible (je l'ai remarqué sur un autre forum), tout ça prouve on ne peut trop le fait qu'il ait pu par le passé être une sorte de "cancre" (je crois d'ailleurs avoir lu ça de sa propre plume sur DVDClassik - un forum de cinéma) et que - du coup - il tente maintenant d'être une grosse tête en matière de "loisirs", et dans la passion qui l'anime en matière de musique et de cinéma... tout ça est extrêmement complexe mais le fait est qu'il me met extrêmement mal à l'aise personnellement comme si effectivement mon parcours était voisin du sien quelque part (alors que pourtant je n'étais pas un cancre réellement).

Le psychanalyste Werner Muensterberger a d'ailleurs observé qu'une passion de la collection aussi dévorante et aussi éprouvante (et le fait même justement qu'il soit - comme tu l'indiques - "redoutable" dans les débats) a de profondes origines névrotiques... et Jean Cournut a aussi indiqué que les "défoncés" (de culture comme de sport ou autres...) cachaient bien souvent un manque de confiance en eux, et surtout une envie de "prouver" quelque chose, soit à leurs proches : leur père, etc... soit dans le cas de Julien, il s'agit peut être tout simplement d'une revanche sur l'école...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 19:32

Taboulez a écrit:
Je crois que tant qu'on éprouve toujours autant de plaisir à profiter des oeuvres, on ressent toujours l'irrépressible envie d'extérioriser tout l'enthousiasme ainsi accumulé (sinon ça déborde)
Ce forum sert justement à extérioriser mon enthousiasme, je l'ai créé pour ça... mais comme je te l'ai dit avant, internet lui-même me déçoit un peu... je dois vieillir et évoluer mais les rapports humains en vrai m'attirent quand même plus...

Taboulez a écrit:
Quand à ce que tu racontes (assez souvent en plus Lol ) au sujet de ton capital culturel, à mon sens c'est de l'auto-flagellation un peu complaisante Lol .
Non je ne crois pas... par contre oui je radote et ça m'obsède au sens où effectivement je suis un peu frustré d'être souvent le seul à me poser ce genre de questions, ou plutôt à oser extérioriser ce type de questionnement... parce qu'en privé, on m'a dit à plusieurs reprises que je n'étais pas le seul à être par exemple très mal à l'aise devant un type comme Julien, je n'invente absolument rien...

Taboulez a écrit:
Je crois que c'est Julien qui disait qu'à chaque fois que tu parles de lui, il a l'impression que tu parles de toi, mais honnêtement il a sans doute raison !
Mais là c'est un problème purement psychanalytique, c'est clair qu'il doit y avoir un mauvais transfert, un truc comme ça - je ne suis pas assez calé en psychanalyse hélas...

Taboulez a écrit:
Encore une fois, j'ai l'impression (et je crois que c'est l'impression que tu donnes aux autres aussi) que tu prends tout ça trop au sérieux, un peu sous la forme d'une compétition, qui pourtant n'a vraiment pas lieu d'être Wink...
En effet ! mais comme Bourdieu l'a expliqué bien avant moi : les autodidactes "non légitimes" (et - en l'absence d'études musicales, de conservatoire ou autres - j'en suis un !) auront toujours tendance à prendre la culture trop au sérieux, et c'est justement pour compenser un niveau scolaire moyen ou médiocre que l'autodidacte aura tendance à en "faire trop".

Sinon tu sous-estimes la force de la culture dans notre civilisation et le fait que le "goût" (surtout le goût musical !) est le marqueur social le plus puissant qui soit, et je ne vois pas à quoi les forums échapperaient à la règle... évidemment que sur un forum, on va trouver des "luttes" symboliques (tel post révèle ton "bon goût", tel autre ton "mauvais goût" ou tes lacunes, etc...), et sur les forums portant sur des musiques très "légitimes" (classique, jazz...), les luttes seront encore décuplées ! enfin moi ça me parait évident ! Wink

On ne trouve malheureusement quasiment aucun bouquin sur la sociologie des forums mais suffit de lire un bouquin comme Ce que parler veut dire et on découvre que tout échange de paroles ou de mots dans un "champ" donné obéit aux lois des différents "marchés" des valeurs symboliques : linguistique d'abord mais aussi culturel (d'où l'importance de l'échelle des légitimités - évidemment jamais explicitées en tant que telles).

Pour le dire plus simplement : que peux-tu apporter comme "plus-value" au "marché culturel" propre à un forum donné lorsque tu tentes de dialoguer avec un type comme Julien (ou David Le Marrec : cf le blog Carnets sur sol) ? si tu ne connais pas autant d'"objets culturels" que lui, c'est lui qui jouera perpetuellement le rôle du professeur et toi l'élève - que tu le veuilles ou non !! et si tu désires réellement participer à la discussion, il faut obligatoirement apporter un "plus-value", cad une connaissance qu'il ne posséderait pas ! (et là faut s'accrocher !) tu comprends le cauchemar que ça peut devenir face à des boulimiques pareils, c'est la course à l'échalote, puisqu'ils mettent la barre tellement haut que forcement ça devient une sorte de "compétition" symbolique !

Nous sommes réellement face à des "défoncés" - au sens donné par Jean Cournut à ce mot ! cad de vrais drogués de la "performance". Certains comme Lance Armstrong sont des "défoncés" sportifs, Julien et Le Marrec sont des défoncés culturels... et franchement je n'exagère pas ! lisez-les ! on a réellement l'impression qu'ils ne font QUE ça, qu'ils ne vivent QUE pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 19:57

SUN'JA a écrit:
Il va me falloir du temps pour approfondir son oeuvre et avoir quelque chose d'intéressant à dire sur sa musique. Very Happy
(post extrait du topic Jobim)

Tu vois Taboulez ! Wink même quelqu'un de très cultivé comme SUN'JA perçoit bien la force du "marché symbolique" dont je parlais avant - il ne connaît pas TOUT Jobim donc il n'ose pas réellement en parler ! Wink tout ça est très pervers puisqu'il s'agit tout comme l'inconscient de quelque chose de caché, et je dirais même de presque tabou... Dès que tu dialogues avec un type comme Julien, il faut obligatoirement avoir à l'esprit qu'on se place inconsciemment dans la peau d'un "négociant" sur ce marché symbolique : qu'as-tu à lui offrir qu'il ne possède pas déjà ?

Internet est réellement très pervers pour ça puisqu'à l'inverse de la confrontation directe, tu es très souvent face à un anonyme, un "avatar " et pire encore à un anonyme qui peut tout à fait bluffer de manière bien plus efficace et convaincante qu'en vis à vis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Taboulez



Messages : 310
Date d'inscription : 02/07/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Jeu 20 Aoû - 22:09

kfigaro a écrit:
Pour le dire plus simplement : que peux-tu apporter comme "plus-value" au "marché culturel" propre à un forum donné lorsque tu tentes de dialoguer avec un type comme Julien (ou David Le Marrec : cf le blog Carnets sur sol) ? si tu ne connais pas autant d'"objets culturels" que lui, c'est lui qui jouera perpétuellement le rôle du professeur et toi l'élève - que tu le veuilles ou non !! et si tu désires réellement participer à la discussion, il faut obligatoirement apporter un "plus-value", cad une connaissance qu'il ne posséderait pas ! (et là faut s'accrocher !) tu comprends le cauchemar que ça peut devenir face à des boulimiques pareils, c'est la course à l'échalote, puisqu'ils mettent la barre tellement haut que forcement ça devient une sorte de "compétition" symbolique !
Je ne suis pas d'accord, vous n'abordez pas du tout la musique sous le même paradigme (ce serait même de façon totalement antagonistes en fait !) ...
Tu as du le noter (depuis le temps), mais Julien ne prête pas beaucoup d'intérêt à l'aspect formel de la chose (il m'avait même semblé lire qu'il revendiquait cette position) ce qui est d'ailleurs parfaitement son droit... mais le fait est que si, par exemple, je tombe sur un message où tu vantes les harmonies modales d'un morceaux, je suis presque assuré d'y retrouver mon lot de beaux accords séduisants et ambigus,... Tandis que si je tombe sur un message où Julien vante l'expérimentalité d'une musique, je suis pas sur de ce sur quoi je vais tomber (ça pourrait tout aussi bien être un truc avec 3 arpèges et des orchestrations cracras, voir même des synthés pourris, ou au contraire une musique atonale des plus pointues aux orchestrations raffinées... impossible de savoir précisément sur quoi on va vraiment tomber). Souvent le fait qu'une oeuvre soit rare, ou bien qu'elle dépende d'une esthétique pas trop répandue (et pas trop célébrée) suffit à satisfaire son appétit, et ce quel que soit l'aspect formel que cela revêt (ambitieux ou au contraire désuet).
Donc vous avez des choses totalement distinctes à raconter... donc je vois toujours pas où est ton problème Lol .

De toute manière tout le monde dispose de son propre paradigme d'approche (même si certains sont plus proches les uns des autres) ! Donc y a vraiment pas à chercher de complications de ce côté là.

kfigaro a écrit:
Tu vois Taboulez ! Wink même quelqu'un de très cultivé comme SUN'JA perçoit bien la force du "marché symbolique" dont je parlais avant - il ne connaît pas TOUT Jobim donc il n'ose pas réellement en parler ! Wink tout ça est très pervers puisqu'il s'agit tout comme l'inconscient de quelque chose de caché, et je dirais même de presque tabou...
Je suis pas non plus d'accord là dessus puisque je ne compte même plus le nombre de fois où nous avons déjà commenté en direct un extrait balancé comme ça sur le forum (que ce soit sur celui-ci ou sur d'autres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Ven 21 Aoû - 0:08

Taboulez a écrit:
Je ne suis pas d'accord, vous n'abordez pas du tout la musique sous le même paradigme (ce serait même de façon totalement antagonistes en fait !) ...
Tu as du le noter (depuis le temps), mais Julien ne prête pas beaucoup d'intérêt à l'aspect formel de la chose (il m'avait même semblé lire qu'il revendiquait cette position) ce qui est d'ailleurs parfaitement son droit... mais le fait est que si, par exemple, je tombe sur un message où tu vantes les harmonies modales d'un morceaux, je suis presque assuré d'y retrouver mon lot de beaux accords séduisants et ambigus,... Tandis que si je tombe sur un message où Julien vante l'expérimentalité d'une musique, je suis pas sur de ce sur quoi je vais tomber
Très finement observé... tu as tout pigé, mais il n'empêche que les conversations avec lui me gênent tout de même, y'a vraiment rien à faire... En fait, il me bloque !

Tiens : un truc dingue, je me suis aperçu aujourd'hui que le style d'accords répétitifs et non "résolus" de la chanson des Dead can dance dont j'ai parlé avant (soit disant pompée par Bashung qui ne l'avait pourtant apparemment jamais entendu d'après ses dires) se retrouvent aussi dans un morceau de Gainsbourg beaucoup plus connu : "Les enfants de la chance", car si on écoute attentivement la structure harmonique, on retrouve là aussi une sorte de passacaille "irrésolue" et comme en apesanteur, seulement les modulations harmoniques n'ont rien à voir et il y a de la batterie ! donc si j'essaye de me mettre dans sa peau, je m'aperçois qu'il possède effectivement une oreille de rocker, cad que pour lui, le "son" et le rythme sont plus primordiaux que la structure harmonique ou même mélodique (puisque la chanson de Dead can dance et celle de Bashung - qui sont très belles toutes les deux d'ailleurs - n'ont pas du tout les mêmes mélodies, elles partagent juste un motif rythmique et un son de synthé similaire avec surtout une absence de batterie ! et c'est uniquement ça qu'il a remarqué !)

ça colle donc tout à fait avec ton analyse, Junien n'écoute pas du tout la musique avec mes "oreilles"... mais cette érudition monstrueuse et surtout le fait qu'il fasse absolument tout pour cacher ses faiblesses, pour se dissimuler constamment derrière le personnage qu'il s'est façonné me gênent tout de même. Je le répète, je ne vois pas réellement comment dialoguer avec un type pareil puisqu'il attend en réalité que tu le "surprennes" constamment, ou que tu l'inities à des choses qu'il ne connaît pas encore, seulement je suis loin d'avoir son rythme d'écoute ni son "appétit" ! En fait, je n'arrive pas à le "suivre" ! en le lisant il me met la pression, il va trop loin, trop vite, et... moi je ne suis pas surdoué !

On a aussi effectivement l'impression que seul le bout de la queue de la "longtail" le fait réellement bander :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Longue_traine

cad que plus c'est méconnu ou alors uniquement apprécié par un microscopique cercle d'initié, plus c'est susceptible de l'affoler... mais je dois dire qu'il n'est pas le seul dans ce cas, dans le rock : on trouve pas mal d'allumés dans ce genre...


Dernière édition par kfigaro le Ven 21 Aoû - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Ven 21 Aoû - 11:58

Pour ma part,il s'agit bien d'une revanche sur l'école,et à travers de l'école,d'une revanche sur moi-même,sur l'idiot d'hier à qui on n'avait pas expliqué pourquoi il fallait apprendre toutes ces choses,mais qu'il fallait les apprendre,que l'école était un ordre établi et que cet ordre devait être suivi à la lettre,que mon avenir en dépendait. Seulement,dans mon esprit d'enfant aux proies d'un monde imaginaire que j'avais moi-même édifié,l'avenir n'avait que les gracieuses courbes d'une belle blonde qui occupent,en général,les pensées d'un détenu depuis trop longtemps incarcéré. Je l'avais érigé à ma manière,à la manière d'un enfant irréaliste et rêveur,qui pensait réussir sa vie sans avoir à devenir un héros des mathématiques et de toutes les disciplines, sports compris,qui l'ennuyaient à mourir. Seulement,lorsque l'enfant devint adolescent,puis adulte,le monde imaginaire qu'il s'était créé,fondit comme une statue de névé en plein soleil et la belle blonde (l'avenir) afficha enfin son véritable et magnifique visage,celui de l'inaccessible. Je n'avais plus qu'à exercer des jobs alimentaires et,par conséquent,la musique qui me fut un fil conducteur idéal envers d'autres formes d'expressions culturelles (littéraires, cinématogra-phiques,picturales, etc...quoique mes connaissances en ces domaines demeurent encore partielles et donc insuffisantes...) devint mon échappatoire,ma raison d'être,m'offrant ainsi une valeur intrinsèque que mon activité prossionnelle médiocre et rébarbative tente d'annihiler chaque jour que "Dieu" crée. Bref, je peux tourner et retourner le sujet dans tous les sens possibles et imaginables,il prend systématiquement les traits d'un même faciès; celui de la fuite,effrénée et continuelle,et d'une recherche qui se fossilisera,le jour fatidique,sur la moue frustrée et moribonde de l'éternel insatisfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Ven 21 Aoû - 12:30

Vous êtes tellement rapides dans vos ébats...euh...débats...que mon commentaire se trouve,du
coup,un peu hors sujet. Embarassed

<< Cad que plus c'est méconnu ou alors uniquement apprécié par un microscopique cercle
d'initiés,plus c'est susceptible de l'affoler...>>

J'ai,moi aussi,évolué dans cette optique de connaître ce que personne ou presque ne connaît,
peut-être un peu dans un esprit de crontradiction,le plaisir orgueilleux de ramer à contre-courant,
sachant que tous les chemins mènent à Rome,de toute façon ou est-ce,tout simplement,l'aspect "archéologue" de notre esprit curieux et insatiable,ayant toute fois conscience que,peu importe
la rareté de l'objet,si de toc il est,de toc il restera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Ven 21 Aoû - 13:42

Tu écris super bien en tout cas ! le style est plutôt beau... Wink merci pour toutes ces confidences...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Ven 21 Aoû - 23:40

SUN'JA a écrit:
J'ai,moi aussi,évolué dans cette optique de connaître ce que personne ou presque ne connaît,
peut-être un peu dans un esprit de crontradiction,le plaisir orgueilleux de ramer à contre-courant,
sachant que tous les chemins mènent à Rome,de toute façon ou est-ce,tout simplement,l'aspect "archéologue" de notre esprit curieux et insatiable,ayant toute fois conscience que,peu importe
la rareté de l'objet,si de toc il est,de toc il restera.
En tout cas, tu as bien fait d'évoquer le fait que Julien soit une sorte de surdoué (ou plutôt un autodidacte surdoué)... j'ai commandé plusieurs bouquins sur le sujet, j'avoue que je n'avais jamais abordé le problème sous cet angle... Je tenais donc à te remercier.

Mais pour en revenir à toi, par rapport à tout ce que tu dis sur ton isolement au sein de ta famille, ton travail, ne te sens-tu pas globalement un peu comme un "Alien" parmi la "masse" ? je veux dire au delà de ton cercle le plus proche ? En dehors des forums, as-tu des amis à qui tu peux parler de trucs aussi rarissimes que les disques de Duhamel comme "La chanson de Roland" ou similaire ? parce que franchement à part un nombre microscope de cinéphiles "hardcore", qui écoute réellement des trucs pareils de nos jours... Moi, ce qui me stupéfiait toujours autant c'est l'aspect "happyfew" et "ultra-confidentiel" des goûts de certains amateurs ? Comment bien vivre une passion partagée par si peu de monde ? je donnerais cher pour être une petite souris et vivre au moins une semaine chez toi, Julien ou Le Marrec ! Wink

Mais mon questionnement va même au delà de ça : peut-on réellement appeler "culture" quelque chose d'aussi spécialisé voire même d''hermétique" aux "non-initiés", un Dominique Wolton avait fait un peu ce reproche au net : comme quoi ce dernier - contrairement à la télé - risquait "d'atomiser" encore un peu plus les goûts des gens, cad les séparer à jamais, chacun étant retranché dans son petit "clan" culturel et ignorant volontiers les goûts d'autrui...

J'en arrive aussi à être dégoûté de mes goûts, je préfère maintenant les garder secrets tellement c'est devenu difficile de se faire une place et surtout de parvenir à les communiquer, à "exister" dans un monde aussi "atomisé", aussi "liquide" (enfin ici j'en parle encore un peu mais bon...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
SUN'JA



Messages : 189
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Sam 22 Aoû - 10:40

La petite souris serait peut-être surprise!? Lol

Je ne me considère pas comme un Alien dans la masse même si mes goûts musicaux,entre autres,ne
sont pas ceux de Monsieur-tout-le-monde. Au rez-de-chaussée de mon immeuble,vit un type qui n'écoute que de la country,à fond la caisse. En tout cas,presque tous les jours,lorsque je passe devant sa porte,c'est cette musique qui transpire de ses murs. Lorsque les volets sont tirés,apparaît un drapeau américain. Ne crois-tu pas que si on part du principe que je suis un Alien,il en est un aussi ? Mon isolement au sein de ma famille n'est heureusement que partiel,ne s'effectue que quand ma moitié ou mes enfants vont suivre une émission qui ne m'intéresse pas à la télé,par exemple. Avec ma femme,nous partageons un goût commun pour les grands documentaires et certains films justement proches du documentaire,comme LA PISTE et HIMALAYA d'ERIC VALLI,le DERNIER TRAPPEUR de NICOLAS VANIER ou alors des films comme GANDHI, GOODBYE BAFANA,LES CERFS-VOLANTS DE KABOUL,VODKA LEMON,autant de métrages que je lui ai faite découvrir et qu'elle a aimés. Il faut savoir que mon épouse vient du CONGO qu'elle quitta adulte,que l'école,pour y accéder,fut une bataille de tous les jours,des kilomètres à faire à pieds pour s'y rendre,après les travaux dans les champs qui débutaient à l'aurore,alors qu'elle n'était qu'une enfant. Et si d'argent,il en manquait,l'école lui était supprimée!
Avec mes enfants,je partage les plaisirs de la WII où je peux me prendre pour SAMPRAS et ma fille,pousser
des cris comme SELES!! Lol Les parties d'échecs et le Monopoli ne sont pas des jeux que nous boudons même si nous y jouons rarement. Si je me mets à me voir comme un ALien ou,pire,comme un être très
cultivé au milieu d'une bande d'ignares,c'est moi-même qui vais ériger les propres murs de ma tour d'ivoire
et provoquer mon isolement. Pour ne pas être perçu comme un extra-terrestre il ne faut pas soi-même se
voir comme tel. L'erreur serait de vouloir justifier ses goûts,des réactions souvent instinctives que je constate
notamment dans les forums. Je sais que je n'arriverai sans doute jamais à faire apprécier la musique
d'EGISTO MACCHI à mon épouse et il est plus que probable qu'elle n'arrivera jamais à m'intéresser à la
religion écluséique telle qu'elle la pratique et encore moins aux émissions de télé-réalité ! Le bon sens est de l'accepter,le mauvais serait de vouloir justifier ce qui ne nécessite pas de l'être. J'ai toute fois deux vrais
amis (deux mélomanes) que je connais d'os et de chair et avec lesquels je corresponds par mails . Ils n'ont pas nécessairement ni les mêmes goûts ni ma curiosité,cependant,nos échanges demeurent cordiaux et ils m'apprennent aussi des choses.
Pour qu'un débat devienne possible et fructueux,il faut impérativement qu'il se situe au-delà du goût de chacun des protagonistes. J'ai souvent fui des rendez-vous de béophiles en raison d'inévitables guerres de goût où chacun défendait,et parfois très maladroitement,sa petite chapelle. Il n'est pas important en soi de préférer le jazz au classique ou vice-versa,l'important est de pouvoir en parler sans contraindre son partenaire à se justifier. D'ailleurs,en ce qui me concerne,j'adore les deux. Dans mon milieu professionnel, j'avais enregistré une cassette des musiques de KILAR à une collègue polonaise qui n'en avait jamais entendu parlé,et elle avait plutôt apprécié alors que sont goût initial et ses connaissances en musique se résumaient jusqu'ici à la variété et à l'Eurovision.
Une discussion musicale est toujours possible à partir du moment où vous vous adaptez aux gens,dans la
mesure où il s'agit de personnes sympathiques et un minimum ouvertes, et que vous leur restez accessibles. Si bien sûr j'arrive devant un amateur de chansons françaises,genre CABREL et SOUCHON,
et que je lui parle d'EGISTO MACCHI,la première question qu'il risque de me poser est:
<< C'est qui ce gars et il chante quoi ? >>
Je lui serai,dans ce cas de figure,complètement hermétique. Si,à moi-même,il y a 25 ans,on m'avait collé dans les oreilles des musiques de MACCHI,j'aurais pris la poudre d'escampette!!

La musique est une montagne bien plus haute que l'Himalaya et elle ne se conquit pas en une seule étape. Le sommet peut paraître inaccessible lorsque nous sommes tout en bas mais plus nous la gravissons plus nous avons envie de gagner sa crête et moins notre idée d'y parvenir ne nous semble utopique,même si,dans ce cas précis,son accès reste malgré tout une illusion; cette montagne ne cessant jamais de grandir.
Cependant,ce n'est pas parce que la montagne est immense et magnifique que nous allons tous devenir
alpinistes.
Dans mon prochain commentaire,j'évoquerai,si le sujet t'intéresse,un propos du compositeur JACQUES
CHARPENTIER. A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Sam 22 Aoû - 13:17

Merci pour ce long commentaire... ce que tu décris par rapport au fait que tu apprécies aussi des jeux simples te permettant justement d'avoir une "communication" (non érudite) avec ta famille au lieu de rester dans un monde clos (une sorte de "clergé" d'autodidactes) où ne pourraient pénétrer que des amateurs boulimiques de type Julien ou Taboulez (cad qui connaissent Egisto Macchi ou même les musiciens scandinaves rarissimes que tu as évoqué ici ou ailleurs) me fait immédiatement penser au concept de "dissonance culturelle et distinction de soi" développé par Bernard Lahire.

A savoir qu'il peut co-exister aujourd'hui (mais Lahire explique que c'était déjà le cas à l'époque de Sartre, Duras, etc... ces derniers appréciant autant la "haute littérature" que "Tarzan" pour Sartre ou des feuilletons de type "Santa Barbara" pour Duras) au sein d'un même individu des références culturelles "incompatibles" entre elles.

En fait, il existe bel et bien encore ce qu'on peut appeler des "snobs culturels" mais ils tendent de plus en plus à être remplacés par des "omnivores" ou éclectiques culturels : un David Le Marrec dont j'ai cité le blog n'écoute quasiment QUE de la "grande" musique (exit même la musique de film !) et ne lit QUE de la "grande" littérature - je m'étais d'ailleurs amuser à le piéger par rapport à une planche de BD (récente !) qu'il attribuait très maladroitement au créateur de Spirou (années 30 !) ce qui prouve à la perfection son ignorance quasi totale de la culture populaire ou plutôt de la culture dites de "masse"... En fait, un type comme Le Marrec (mais c'est aussi partiellement le cas chez le créateur du forum "Autour de la musique classique" - un titre bien mal approprié cela dit en passant - puisqu'il déteste aussi bien le rock que les autres musiques populaires...) n'a pas du tout cette "dissonance de soi" dont j'ai parlé avant, il s'agit bel et bien d'un "bon auditeur" au sens adornien du terme - de quelqu'un de "consonant" (vraisemblablement futur de prof de lettres, ses longues études universitaires font de lui un "clerc" légitimiste abhorrant logiquement ce qui ne fait pas partie du haut de l'échelle des légitimités culturelles) et qui "croit" profondément en la culture légitime et surtout qui la "vit" réellement tous les jours, quasiment à la façon d'un "ascète" (Lahire explique d'ailleurs son intransigeance au fait qu'il doive perpétuellement montrer "l'exemple" aux autres - les "non ascètes" : ceux qui ne "croient" pas suffisamment et qui "pèchent" en lisant des BDs ou en écoutant du rock... évidemment je simplifie un peu.)

Par rapport à cette histoire de "montagne" : je pense aussi un peu comme toi sauf que là encore il s'agit d'une "croyance" pure et dure (selon le concept de Durkheim : http://lapirogue.free.fr/fevr.htm ), la musique est une "montagne" uniquement parce que nous le "croyons" et évidemment parce qu'il existe aussi des "dévots" aussi givrés que Julien qui n'hésitent pas à en faire le tour et à en explorer absolument toutes les cavernes les plus sécrètes, sans parler de tous les plis et replis... S'ajoute à cela le fait que cette croyance aille de pair avec un plaisir puissant très proche de celui d'une drogue lorsque la montagne - ou plutôt lorsqu'un de ses sommets - a été gravi(e) - Personnellement j'aurais tendance aujourd'hui à perdre la "foi" - tout simplement parce que cette foi isole terriblement et pire encore parce que des gens comme Julien ou Le Marrec mettent la barre beaucoup trop haut - tout le monde n'a pas le niveau d'alpinistes comme Jerzy Kukuczka ou Yannick Seigneur.

N'hésite pas à nous citer le propos de Charpentier mais aussi à nous parler de Jansen, Misraki et tous les artistes que tu apprécies : fais une recherche pour trouver leurs topics, c'est très facile :

http://frenchsoundtracks.phpbb9.com/search.forum

à bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inégalités culturelles au sein des amateurs   Aujourd'hui à 23:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Inégalités culturelles au sein des amateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le sein (blason)
» [Alesina, A., Glaeser, E.] Combattre les inégalités et la pauvreté : Les Etats-Unis face à l'Europe
» Se damner pour un sein
» La Muse ou les meilleures sorties culturelles pour jeune public
» Les Français tiennent à leurs dépenses culturelles, le Figaro, Léna Lutaud, 17/11/08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum non officiel de la collection “Écoutez le Cinéma” :: Forum en français :: Général-
Sauter vers: