AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Jeu 6 Nov - 19:50

Explication par Lerouge lui-même lue dans les archives de Traxzone :

Stéphane Lerouge a écrit:
Pour LE LOCATAIRE, tout ce qui était disponible a été intégré à l'album. La seule chose qui n'y figure pas, c'est une rumba avec trio jazz et marimba qui apparaît lorsque Adjani et Polanski dansent ensemble, rumba basée sur le motif B du générique début.* L’enregistrement avait eu lieu à Paris, complètement dépareillé des séances londoniennes à Abbey Road. Avec Sarde, on n’est pas parvenu à mettre la main sur ces bandes. C’est dommage mais pas catastrophique.

Il faut vraiment rappeler la dureté des conditions dans lesquelles on travaille, à quel point le matériel a été globalement mal conservé, à quel point c'est une course contre le temps et l'oubli pour arriver à retrouver ses bandes, à faire revivre ces partitions.

Il faut aussi dire que certains compositeurs, comme Pierre Jansen ou Antoine Duhamel, sont extrêmement critiques et vigilants par rapport à ce qu'ils ont composé et ne souhaitent pas que tout soit systématiquement publié. Il faut donc composer avec le matériel existant, le droit moral des compositeurs, la situation juridique des enregistrements, le droit de regard des propriétaires des films. C’est souvent un parcours du combattant mais qui mérite d’être mené.

* : pour info, en fait il manque également autre chose, plus précisément le court passage musical où Polanski travesti se défenestre avec un roulement de tambour au milieu d'un décor rappelant un gigantesque opéra, je crois que Philippe Sarde lui-même ne souhaitait pas que ça figure sur CD.

pour s'amuser un peu, voici la rumba avec trio jazz et marimba dont parle Lerouge :
http://www.youtube.com/watch?v=rXooKmjPUMQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Ven 7 Nov - 16:47

Deux autres citations intéressantes ici :

Stéphane Lerouge a écrit:
Je ne vois absolument pas ce qu'on pourrait mettre de plus sur ces albums ! On racle les fonds de tiroirs, on met tout ce qu'on peut mettre, tout ce que le compositeur possède dans ses archives. On est vraiment allé le plus loin possible dans cette démarche-là. C'est pompeux de dire que c'est une "Pléiade" parce que pour des raisons de droits, il y a des choses qu'on ne mettra pas et qu'idéalement, on aimerait bien mettre.

Stéphane Lerouge a écrit:
En fait, il n'y a pas de somme à payer pour pouvoir sortir une musique. En France, la maison de disques donne au producteur de l'enregistrement un pourcentage sur les disques vendus. Le problème, c'est que la finalité d'une musique de film, par définition, c'est d'être sur un film. Et pendant des années, les producteurs-éditeurs finançaient une musique qui était mixée en studio, et la bande était livrée à la production du film qui, elle, faisait un deuxième mixage, le mixage de la musique en elle-même, avec les autres éléments sonores. Et la plupart du temps, malheureusement, les producteurs-éditeurs de la musique ne sont jamais venus récupérer le matériel auprès des producteurs du film. Et on a des tas de bandes originales qui se sont évanouies à jamais ! Il y a eu des déménagements, parfois elles n'ont pas été récupérées, parfois elles ont été jetées... On a parfois des alternatives, parfois le compositeur a gardé les bandes pour lui. Certains compositeurs sont très conservateurs...

Vladimir Cosma en est le plus bel exemple. Il a une pièce chez lui avec, un mur de bandes rangées par ordre alphabétique. Il peut faire ce qu'il veut, il a tout ! Il y a une vraie gestion de son catalogue et de son patrimoine, c'est vraiment formidable ! Mais il y a d'autres cas moins heureux : par exemple, Michel Magne avait gardé une partie de ses bandes et de ses partitions, tout a brûlé dans l'incendie de son château à Hérouville. Quand les éditeurs n'ont pas les bandes, c'est très difficile ! Alors parfois, coup de bol, il y a eu un 45 tours et l'éditeur n'a pas pensé à récupérer auprès de la maison de disques la bande qui pourtant lui appartenait. Et 35 ans après, on retrouve la bande matrice du vinyle d'époque...

Parfois, l'éditeur de la musique est ravi que cela puisse sortir, le compositeur est ravi qu'il puisse y avoir quelque chose, mais on n'a pas de support ! C'est terrifiant ! Tout les cas de figure sont possibles ! On peut aussi avoir le support, et pour des raisons complexes, juridiques, contractuelles, l'éditeur ne veut pas que çà sorte ! A chaque fois, c'est une espèce de chemin de croix ! Généralement en France, et contrairement aux Etats-Unis, le statut du compositeur est assez respecté. Il est le créateur, et donc on le protège. Globalement, quand un compositeur veut quelque chose, l'éditeur aura plutôt tendance à se ranger de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Stanley Zidi



Messages : 13
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Ven 7 Nov - 17:41

Les "intégrales" ultimate complete prestige ne donnent pas forcément un bon album. Par exemple, les récents CD d'Ennio Morricone proposant plus de morceaux ne sont pas forcément meilleurs que les CDs "version light"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Ven 7 Nov - 18:19

Oui c'est clair et contrairement à ce que croit Lerouge lui-même (qui me prend pour un "intégriste"), je suis entièrement d'accord avec toi par rapport à ces intégrales presque "superfétatoires" comme on en trouve à foison chez Morricone ou d'autres.

Mais je n'en reste pas moins hyper frustré par des fausses-intégrales vraiment incomplètes comme "Police python 357" ou "Compartiments tueurs" qui, faute de bandes ou de ré-enregistrements judicieux, éliminent purement et simplement des éléments musicaux qui ont une importance capitale pour installer le climat et la couleur propre au film et dont les inédits (hélas disparus soit par négligence, soit à cause de sinistres) ne sont pas du tout superfétatoires mais apportent au contraire un vrai plus sur le plan musical (contrairement aux nombreuses musiques de sources plus ou moins facultatives, vieillottes et nettement oubliables qu'on trouve sur les CDs de Morricone mais aussi chez Delerue lui-même : je pense à celles de "l'Homme de Rio")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
odelay



Messages : 224
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Ven 7 Nov - 21:58

C'est vrai qu'on peut de poser des questions quand on voit par exemple qu'il manque sur Fort Saganne le morceau le plus long du CD Milan ("14 juillet", je crois). Peut être dans ce cas est-ce un pb de place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Ven 7 Nov - 23:40

Oui sans doute... là ça s'explique par le problème de place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Chris1770



Messages : 155
Date d'inscription : 07/07/2008
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Ven 14 Nov - 13:34

kfigaro a écrit:
Oui sans doute... là ça s'explique par le problème de place.

Pas du tout. Ce CD est loin d'être plein. Je ne l'ai pas sous les mains à ce moment, mais je pense qu'on pourrait y mettre 10 minutes de musiques de plus.

Comme t'as déjà remarqué c'est possible que M. Sarde lui-même a opté pour une édition moins complet dans ce cas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stores.ebay.com/SuizoScore-Soundtrack-Store_W0QQcolZ4QQdi
kfigaro



Messages : 1483
Date d'inscription : 30/06/2008
Age : 47

MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Ven 14 Nov - 16:20

Oui ce n'est pas impossible non plus en effet. Dommage qu'on ne trouve aucune indication sur les choix de production dans le livret, ce manque de "transparence" est vraiment l'un des (gros) points faibles de la collection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astore.amazon.fr/chet-21/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.   Aujourd'hui à 11:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Explication par rapport aux "intégrales" incomplètes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les intégrales Dupuis
» Les intégrales, qu'en pensez-vous ?
» films "intéressants" à la télé
» Les coffrets "intégral" de TM
» Lucky Luke - Albums / Intégrales / Nouvelles Intégrales ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum non officiel de la collection “Écoutez le Cinéma” :: Forum en français :: Annonces, questions et propositions-
Sauter vers: